Catégories
Entreprises Expatriation

Créer une entreprise en Thaïlande, quelles conditions ?

La Thaïlande est souvent présentée comme un pays d’opportunités, où la « culture du business » est bien implantée. Si créer une entreprise en Thaïlande est possible pour les étrangers, de nombreuses conditions sont requises et représentent souvent un casse-tête pour les expatriés.

La Thaïlande est souvent présentée comme un pays d’opportunités, où la « culture du business » est bien implantée. Si créer une entreprise en Thaïlande est possible pour les étrangers, de nombreuses conditions sont requises et représentent souvent un casse-tête pour les expatriés.

Très protectionniste, le royaume restreint l’accès à certaines activités aux par différentes lois et régulations réunies sous la bannière du Foreign Business Act. Il est donc primordial pour les entrepreneurs et investisseurs de se pencher sur le FBA avant toute démarches commerciales dans le pays.

Ce dernier classifie trois grandes catégories d’activités où l’accès est limité aux étrangers. La première catégorie regroupe l’ensemble des pratiques où l’obtention d’un permis de travail est impossible pour les étrangers.
La deuxième quand à elle rassemble les activités où ils est possible d’obtenir une licence de la part du Ministère du commerce à condition qu’un partenaire de nationalité thaïlandaise possède au minimum 40% du capital et que 2/5 des responsables de l’entreprise soient composés de Thaïlandais.

Concernant le dernier schéma celui ci regroupe les activités où il est possible d’exercer et de posséder une entreprise sans restrictions particulières à condition de recevoir une Foreign Business License avec  l’autorisation du Foreign Business Board.

Première catégorie : les activités interdites aux étrangers

Si certains d’entre eux peuvent surprendre, ces secteurs sont pour le moment totalement inaccessibles aux farangs.

– Les médias
– L’agriculture et la pêche dans les eaux territoriales
– L’immobilier
– Le commerce d’antiquités
– Le commerce du bois

Seconde catégorie : les activités accessibles par autorisation du gouvernement

Ce deuxième schéma est lui même divisé en trois groupes distincts.
Le premier comprend les activités relative à la sécurité nationale. On y retrouve l’ensemble du commerce d’armes et de matériel militaire ainsi que le business relatif aux transports terrestres, maritimes ou aériens.

Le deuxième groupe comprend les secteurs de l’art, de la culture et du folklore. On y retrouve entre autre :
– La production et la vente de soie
– La fabrication et la vente d’instruments de musique locaux
– Le commerce de l’or

Le dernier regroupe les activités relative aux ressources naturelles et à l’environnement tel que
– Le commerce du sucre et du sel
– La fabrication et la vente d’ustensiles en bois
– Le secteur minier

 Troisième catégorie : les activités accessibles aux étrangers sous autorisation du FBB

– L’hôtellerie (exception : les services de management)
– La communication et la publicité
– L’ingénierie
– L’architecture
– La construction (exceptions : construction dans le domaine public)
– La production de farine de riz
– Le commerce de boisson et de nourriture (restauration).

Pour plus d’informations sur le sujet, retrouvez l’intégralité des trois catégories et les lois relative au FBA sur le site du BOI

Laisser un commentaire