Catégories
Économie

Un pays en deuil, une économie fragilisée

Pendant 30 jours, la Thaïlande est en période de deuil officiel et tourne un peu au ralenti, et si les divertissements sont tolérés, ils doivent rester discrets par respect pour le roi défunt.

Le décès du roi de Thaïlande Rama IX, le 13 octobre dernier, pourrait fragiliser l’industrie du tourisme et l’économie du pays en général.

Pendant 30 jours, la Thaïlande est en période de deuil officiel et tourne un peu au ralenti, et si les divertissements sont tolérés, ils doivent rester discrets par respect pour le roi défunt.

100 million baht (soit 2.6 millions d’euros) c’est le déficit estimé par Sa-nga Ruangwattanakul de la « Khaosan Road Business Association » suite au décès du roi.

Beaucoup d’événements qui attirent des visiteurs venus du monde entier sont annulés comme la Full Moon Party mensuelle sur l’île de Phangan. La « Full Moon Party » prévue le 17 octobre qui rassemble tous les mois des fêtards du monde entier sur une plage de Koh Phangan n’a donc pas eu lieu.

Les boîtes de nuit en sourdine

Les bars et boîtes de nuit doivent impérativement réduire leur activité : la musique trop forte et la vente d’alcool (aux Thaïlandais) sont interdites, et la plupart dont fermées après minuit.

De nombreuses boîtes de nuit ont  préféré fermer temporairement et plusieurs évènements récréatifs ont été annulés dans tout le pays.

Le « Lantern floating festival », ou festival de Loy Krathong au nord de Chiang Mai, est maintenu mais sans concert et feux d’artifices.

En conséquence  l’économie de la Thaïlande pourrait être impactée défavorablement. Les touristes changent de destinations, un problème majeur alors que la haute saison commence tout juste et devrait atteindre son apogée en décembre et en janvier.

Incertitude économique

Le pays se retrouve confronté à une incertitude économique où le tourisme, secteur clé du pays, se voit fragilisé. En revanche, les ventes de vêtements de couleur noire explosent. Leurs prix connaissent d’ailleurs une inflation importante.

Le Quai d’Orsay demande aux touristes français, sur son site dans la rubrique Conseils aux Voyageurs, d’« adopter une attitude discrète et sobre, respectueuse du deuil des Thaïlandais ».

Le produit intérieur brut de la Thaïlande a enregistré une croissance de 2,8 % l’an dernier, comparativement à une croissance de seulement 0,8 % l’année précédente. Une grande partie de cette hausse provient du tourisme, qui représente au moins 10 % de l’économie et près de 20% des emplois en Thaïlande.

En 2016, le nombre de touristes étrangers devait augmenter de 11 % pour atteindre un record de 33 millions, et les recettes de 17% pour atteindre 2,58 milliards de baht ($ 73,3 milliards).