Accueil Politique élection

élection

Le nouveau gouvernement thailandais devra faire ses preuves

Sans surprises, le nouveau gouvernement de la Thailande est en majorité composé de fidèles lieutenants de l'ex premier ministre Thaksin Shinawatra. Un exécutif dont le choix semble davantage basé sur les affinités personnelles et politiques, que sur les compétences.

Thailande : Samak Sundaravej officiellement nommé par le roi

Le roi de Thaïlande a approuvé la nomination de Samak Sundaravej, 72 ans, chef du Parti du pouvoir du peuple (PPP), comme 25e Premier ministre de Thaïlande, officialisant ainsi la victoire des partisans de M.Thaksin aux premières élections depuis le putsch de septembre 2006.

Thailande : la victoire du PPP pourrait être remise en question

La cour suprême de Thailande se réunit cette semaine pour commencer à examiner plusieurs recours en annulation du résultat des élections du 23 décembre...

Thaksin en Thailande pour le nouvel an (Songkran)?

Voilà une nouvelle qui a probablement fait grimacer les généraux thailandais. Thaksin Shinawatra a déclaré dans une une interview à la chaîne...

Thailande : les militaires n’ont pas convaincu

Quand les militaires de Thaïlande feront le bilan de leurs réalisations en 2007, ils risquent d'avoir des doutes pour savoir si le coup d'État...

Thailande, les premières estimations donnent le PPP largement en tête

Les premières estimations des sondages à la sortie des urnes donnent le PPP, qui regroupe les partisans de l'ex-Premier ministre en exil Thaksin Shinawatra, largement gagnant. Selon un premier sondage de la Suan Dusit Rajabhat University, le PPP l'emporterait avec 256 sièges, contre 162 à son principal adversaire le Parti Démocrate, dirigé par Abhisit Vejjajiva,

Le mode de scrutin en Thailande

La Thailande élit ses représentants avec un système majoritaire plurinominal. Les électeurs d’une circonscription disposent d’autant de voix qu’il y a des sièges à pourvoir pour cette circonscription , les sièges à pourvoir allant aux candidat ou aux partis qui récoltent les plus grands nombres de voix.

Thaksin, le come back kid

En exil, poursuivi par la justice de son pays, son parti dissout et ses biens mis sous séquestre : Thaksin continue à faire la une de l'actualité en Thailande. De ce point de vue le bilan du nouveau gouvernement est un échec total : non seulement l'ex premier ministre n'a rien perdu se sa popularité auprès de son électorat, mais le PPP (People Power Parti) qui se réclame de lui, est en passe de remporter les élections.