Categories: Tourisme

La Thaïlande en 10 jours ?

Les mois de décembre et janvier sont en général les mois où l'affluence de touristes est la plus importantes en Thailande. C'est ce qu'on appelle…

Share

Les mois de décembre et janvier sont en général les mois où l’affluence de touristes est la plus importantes en Thaïlande. C’est ce qu’on appelle ici la “peak season”, ce qui signifie en clair que tous les prix sont de 30 à 50% plus cher que pendant le reste de l’année, et que la plupart des hôtels, resorts et les vols intérieurs affichent complet.

Et cette année encore la Thaïlande s’apprête à battre un nouveau record avec 14,8 millions de vacanciers étrangers en 2007 générant 1,6 milliard de dollars (1,15 milliard d’euros) de revenus pour le pays, a indiqué un responsable du secteur.

Parmi eux figurent une bonne part de “tout inclus”, c’est à dire de touristes qui ont acheté un séjour organisé à l’avance et pré payé. Lorsque je regarde le programme de ces voyages, j’éprouve un mélange d’envie et de doutes : comment se fait-il que l’on puisse parcourir à toutes jambes autant d’endroit en si peu de temps ?

Dans le même temps, bon nombre de ces séjours proposent de voyager en un temps record, à un ensemble de destinations que je ne connais même pas, alors que cela fait plus d’un an que je vis à Bangkok.

Mais que retient on vraiment d’un voyage organisé ?

Des photos, beaucoup de photos grâce au digital, et l’impression peut être un peu artificielle d’avoir “fait” la Thaïlande. Je ne suis pas du tout en train de mépriser ce type de voyageur : au contraire, il s’agit souvent de personnes âgées qui ne pourrait tout simplement pas voyager s’ils devaient s’occuper de toute l’organisation du voyage.

Toujours est-il que la Thaïlande reste en tête des destinations touristiques et ce pour une raison à mon avis très simple : je ne vois pas de meilleur rapport qualité/prix ailleurs, et ce pour tous les budgets. Que vous ayez 500 baths ou 10000 baths à dépenser par jour, la Thaïlande a certainement quelque chose à vous offrir.

L’Inde est peut être moins chère, mais si vous décidez de manger pour un euro dans la rue, vous risquez fort de le regretter pendant le reste du voyage : ce n’est pas le cas en Lanthanide ou pour 40 baths vous trouverez toujours une soupe ou une assiette de riz accompagné d’un peu de viande, sans mettre en péril vos intestins.

C’est probablement ce qui explique que l’instabilité politique n’a pas eu d’influence notable sur l’activité touristique. Au cours des neuf premiers mois de l’année, les arrivées étaient en augmentation de 3% par rapport à la même période de 2006, a déclaré Mme Pornsiri Manoharn, qui dirige l’Autorité du tourisme en Thaïlande.

Dans le peloton de tête des touristes étrangers en 2007 figurent les Japonais (un million de visiteurs), les Sud-Coréens (760.000) et les Chinois (705.000).

La Thaïlande n’a cessé de progresser dans le domaine touristique en dépit du tsunami de 2004, de la grippe aviaire, du putsch de 2006 et de l’aggravation de l’insurrection séparatiste dans l’extrême sud musulman.

Redaction Bangkok
Publié par
Redaction Bangkok

Recent Posts

Cet site utilise des cookies.

En savoir plus