C’est officiel: le principal obstacle qui rendait le voyage en Thaïlande pénible et couteux (à savoir la quarantaine de 15, puis 7 jours) sera levé à partir du 1er novembre.

Mais attention ! Cela ne signifie pas pour autant que vous pourrez sauter dans l’avion avec juste votre passeport, un chemise à fleur et un maillot de bain: plusieurs démarches préalables sont toujours nécessaires et elles seront maintenues après le 1er novembre.

En regardant dans le détail la liste des démarches et justificatifs à fournir, on constate que malheureusement on est encore très loin d’une véritable réouverture, telle que prévue aux Etats-Unis ou en Europe, c’est à dire présenter simplement à l’arrivée un certificat de vaccination et un test PCR de moins de 72 heures.

En gros

1. Le visa

De ce coté pas de changement récent notable: vous n’avez pas besoin de visa si vous restez en Thaïlande moins de 30 jours (exemption de visa prolongeable une fois sur place, soit 60 jours maximum). Votre passeport doit être valable au moins 6 mois à partir de la date d’entrée en Thaïlande.

Si vous envisagez de rester plus longtemps en Thaïlande il vous faudra demander un visa de tourisme.

2. La « quarantaine »

En réalité elle n’est pas complètement supprimée, mais elle est réduite au strict minimum, c’est à dire 24 heures dans un hôtel agréé SHA+. Le temps d’avoir les résultats confirmés du test PCR que aurez à faire en arrivant.

3. Le COE ou certificate of Entry

Il est maintenu pour l’instant, et cela reste désormais le principal problème pour entrer en Thaïlande, même si à partir du 1er novembre il sera remplacé par le Thailand Pass à partir du 1er novembre : le site existe déjà, mais n’est pas encore opérationnel https://tp.consular.go.th/.

Si vous êtes en train de préparer un voyage en Thaïlande, vous devez donc toujours faire une demande de CEO (https://coethailand.mfa.go.th/) : tous les CEO délivrés avant le 1er novembre resteront valables après le 1er novembre.

4. PCR et test antigène

Vous devez toujours faire un test PCR avant de partir, un autre en arrivant et (nouveau!) un test antigène le 7e jour, tout ceci à vos frais bien entendu, et au prix fort pour ceux qui se déroulent en Thaïlande (compter au moins 2600 baht pour le test PCR soit 68 euros).

Concrètement au moment de faire votre réservation d’une nuit dans un hôtel agrée SHA+, on vous demandera de payer en même temps et par avance les tests obligatoires (PCR et antigène).

Dans le détail

Conditions d’entrée en Thaïlande sans quarantaine à partir du 1er novembre 2021

  1. Arriver en avion depuis un des 46 pays pays agréés . Actuellement, la Thaïlande a approuvé l’entrée sans quarantaine pour les arrivées en provenance d’Australie, Autriche, Bahreïn, Belgique, Bhoutan, Brunei Darussalam, Bulgarie, Cambodge, Canada, Chili, Chine, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Israël, Italie, Japon, Lettonie, Lituanie, Malaisie, Malte, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pologne, Portugal, Qatar, Arabie saoudite, Singapour, Slovénie, Corée du Sud, Espagne, Suède, Suisse , Émirats arabes unis, Royaume-Uni, États-Unis et Hong Kong.
    • Avoir séjourné dans un des pays approuvés pendant 21 jours ou plus.
    • Pour les Thaïlandais de retour et les résidents étrangers, il n’est pas nécessaire d’être dans un pays approuvé pendant 21 jours ou plus, à condition qu’ils voyagent de Thaïlande vers le ou les pays approuvés et reviennent dans le délai de 21 jours.
  2. Présenter certificat d’entrée (COE) ou une preuve d’enregistrement pour l’entrée en Thaïlande via une plate-forme spécifiée. 
    Actuellement, le COE peut être demandé en ligne https://coethailand.mfa.go.th/ , après le 1er novembre sur ThailandPass.
  3. Avoir un certificat médical avec un résultat de laboratoire RT-PCR indiquant que le COVID-19 n’est pas détecté délivré moins de 72 heures avant le voyage.
    • Un certificat médical de rétablissement est également requis pour les personnes ayant un résultat de laboratoire avec COVID-19 détecté pour montrer qu’elles se sont rétablies de COVID-19 depuis au plus tard depuis 3 mois.
  4. Une attestation de police d’assurance, avec une couverture clairement identifiée d’au moins de 50 000 USD, qui doit couvrir le coût du traitement et les autres frais médicaux associés à l’infection par COVID-19, y compris l’hospitalisation pour toute la durée du séjour en Thaïlande. *Sauf pour les citoyens thaïlandais qui ont droit au système national d’assurance maladie.*
  5. Une confirmation de paiement pour un séjour d’au moins 1 nuit à l’arrivée dans une des installations de quarantaine approuvées ( Quarantaine alternative – AQ, Quarantaine organisationnelle – OQ ou Quarantaine alternative à l’hôpital – AHQ ) ou hôtel certifié SHA Plus.
    • Le prépaiement doit couvrir à la fois l’hébergement d’une nuit, le test RT-PCR COVID-19 requis à l’arrivée et un kit de test d’antigène (ATK).
  6. Un certificat de vaccination (entièrement vacciné).
    • Pour les personnes entièrement vaccinées, un certificat de vaccination avec un vaccin approuvé par le ministère thaïlandais de la Santé publique (MoPH) (voir ici ) ou l’Organisation mondiale de la santé (OMS) (voir ici ) au moins 14 jours avant la date de leur voyage.
    • et un certificat de vaccination avec au moins une dose du vaccin approuvé au moins 14 jours avant la date de leur voyage.
    • Les voyageurs de moins de 12 ans, voyageant avec leurs parents ou tuteurs, sont exemptés de cette exigence de vaccination, mais doivent avoir un certificat médical avec un résultat de laboratoire RT-PCR indiquant que COVID-19 n’est pas détecté délivré pas plus de 72 heures avant le voyage .
  7. Passer le contrôle d’entrée ( contrôle de santé et procédures d’immigration) à votre arrivée à l’aéroport international de Thaïlande et présenter tous les documents requis aux fonctionnaires.
  8. Ensuite, procéder directement par transfert approuvé SHA+ vers le centre de test COVID-19 pré-arrangé, ou l’hébergement réservé et passez le test RT-PCR COVID-19 requis le jour d’arrivée ou le lendemain.
    • Les voyageurs doivent aussi télécharger et installer l’application d’alerte spécifiée (MorChana) et doivent attendre dans l’hébergement uniquement le résultat du test, qui devrait être disponible dans la journée.
  9. Si le test est négatif pour COVID-19, les voyageurs peuvent ensuite se déplacer n’importe où en Thaïlande.
    • Chaque voyageur recevra un ATK qu’il aura prépayé lors de la réservation de l’hébergement.
    • Tout voyageur présentant des symptômes de COVID-19 doit immédiatement subir un test, en utilisant l’ATK fournie. S’ils ne présentent aucun symptôme, les voyageurs doivent utiliser l’ATK fourni pour l’auto-test COVID-19 les jours 6 et 7 et montrer le résultat au personnel de l’hôtel ou de l’hébergement, ainsi qu’enregistrer le résultat (détecté et non détecté) dans l’application Morchana.
    • Le personnel de l’hôtel/AQ doit recommander aux voyageurs de s’auto-surveiller pendant au moins 7 jours. Si un voyageur présente des symptômes de COVID-19, le personnel de l’hôtel/AQ doit immédiatement en informer l’agent en charge du contrôle des maladies transmissibles dans leur région respective.

Pour plus de précision se reporter à l’article de la TAT ci-dessous:

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

25 replies on “Réouverture de la Thaïlande sans quarantaine: mode d’emploi”

  1. je suis exempte de visa Thailandais pendant 30 jours, ensuite j’ai un billet d’avion Bangkok-Phnom Penh-Banjkok. Retour a Bnagkok pour prendre mon vol de retour pour la France. Question; Ce sera une deuxieme entree sur le sol Thailandais, est-ce que les autorites vont me donner l’autorisation de resider en Thailand une ou deux journees?

    1. Oui mais il faudra refaire la journée de quarantaine à l’hôtel et les test PCR et redemander un Thailand Pass qui n’est valable que pour une entrée

    2. Voir les dates du voyage. Si ton vol pour PP est juste un prétexte pour éviter le visa TR, et que en réalité tu ne vas pas à PP, tu pourras demander avant la fin du visa run une prolongation de 30 jours en Thailande, c’est 1900 baths. Il faut donc alors que l’ensemble de ton vol actuel soit de 60 jours entre le départ et l’arrivée

      Savoir que, pour embarquer depuis l’Europe, le visa run est obligatoirement lié à la présentation du vol retour dans les 30 jours après l’arrivée en Thailande. Si vol retour est à J+30, il y a refus d’embarquement.
      Comment gérer cela : présenter un vol sortie de Thailande avant la fin des 30 jours. J’ai souvent intercalé un trip out aux Philippines pour continuer un visa TR 60 jours, puis retour en Thailande avec un visa run 30 jours.

      Puis arrivé en Thailande sous visa run, on peut même ne pas effectuer ce vol de sortie (là le Cambodge). Muni de son visa run, on peut demander une extension de 30 jours à l’immigration (1900 baths). Mais bien faire attention à ce que son vol retour soit bien dans les dates du visa-run + extension de visa) = 60 jours.

      Si ton vol retour est à + 60, faut aller vraiment à PP et là bonjour les difficultés : je ne sais pas comment on entre au Cambodge côté sanitaire, ni les conditions d’entrée sanitaire en Thailande pour les arrivants du Cambodge (au moins sûrement les mêmes que les européens actuellement).

      Sais bien, tout cela est (un peu) compliqué, mais on n’a pas le choix. Il n’y a pas de compromis possible quant aux exigences actuelles.

    3. J’ai oublié aussi le thai pass à refaire si le voyage au Cambodge est réellement fait.

  2. Bonjour, je ne trouve aucune information sur le site de l’ambassade à propos de la prolongation de l’exemption de Visa. Il y est même indiqué que l’exemption de Visa n’est valable qu’avec la possession d’en billet d’avion de retour dans les 30 premier jours. Quelqu’un aurait une source officielle svp ?

  3. Question précise : le test pcr fait avant le départ, doit-il dater de 72h maxi au moment du chek-in, ou à l’arrivée à Bangkok ?

  4. Bonjour,
    Pour la rétention d’une nuit à l’arrivée, faut-il absolument du SHA+ ? Les SHA simple sont-ils acceptés ? Je croyais que la différence entre les deux, c’est le % du personnel vacciné, donc sans incidence sur le séjour en chambre.

  5. Bonjour . Peux t on réserver le test PCR + ATK et le faire à l’aéroport ou dans 1 centre mais pas avec l’hôtel ?
    La propriétaire de l’ hôtel où je dois résider ne s’occupe pas des test , elle est pourtant certifié SHA+ .
    Alors comment dois je faire puisqu’il faut l’avoir réserver pour obtenir le thailand pass ?
    Ensuite , ,l’approbation du Thailand pass ne se fera que je jour du départ puisqu’il demande 1 test de – 72H pour l’approbation et qu’il faut 1 à 3j pour l’obtenir ?
    Cela m’inquiète 1 peu ou j’ai mal compris ?
    Merci pour vos réponses

    1. le test de moins de 72 heures doit etre prouvé à l’aeroport. Il n’entre pas dans les pièces exigées pour l’obtention du CoE. La preuve d’achat des tests PCR/ATK doit etre presentée pour l’obtention du CoE/Thailand pass…..sinon, vous ne verrez meme pas la couleur de l’avion car vous n’embarquerez pas

  6. A IDRISS et autres si intéressés. Les assurances via les cartes de banques ne couvrent que les frais d’accidents, bagages etc. En aucun cas ces cartes ne couvrent pas les maladies et frais ambulatoires. j’en ai fait l’expérience en 2020!
    Les conditions actuelles restent difficilement acceptables surtout pour les étrangers (mariés avec thaï) possédant une propriété en Thailande et souhaitant rester plus de 2 mois…Ric debaugnie. Il est vrai aussi que pour un séjour de 30 jours max. certaines agences remplirons les formalités pour vous!
    , Belgique

    1. Ben… c’est bizarre car avec ma carte Visa Premier j’ai fait une demande d’assurance pour la Thaïlande en décembre 22 pour 30 jours , je l’ai reçu par mail en français et Anglais avec en gras la mention couvre tous les frais y compris ceux dus au covid 19 avec un montant de 155000€ .bon c’est aussi uniquement pour visa premier ou + ?
      c’est via Mondial Assistance .
      je tiens une copie sur demande pour les septiques

    2. l’assurance de votre carte visa premier couvre 50 000 US Dollars de frais médicaux. Je parle bien de la carte visa premier. L’assurance qui est incluse dans les cartes visa premier est , il faut le dire, excellente

  7. Bon…. ce qui n’est clair nul part , c’est de quelle façon faire lorsqu’on possède une maison en Thaïlande ou que l’on est hébergé chez des amis ? je suppose qu’il faut tout de même passer 24 h en hotel SHA avec test . Donc par exemple un Paris > Bangkok et transfert vol vers Samui , hotel SHA à Samui ? ou Bangkok ? et au bout de 7/ jours presenter au personnel de l’hebergement un auto test négatif . heu??? et si on est chez soi ou chez des amis on le montre à qui ?? surtout si on est loin de l’hotel SHA des 24 h et test du début .
    Infos ou conseils de qualité bienvenues 😊😊 merci
    Bernard

  8. Bonjour,
    vous écrivez un visa de 30 jours ….avec le COE le visa n’était pas nécessaire en dessous de 44 jours …cela a-t-il changé avec le Thailand pass ?
    J’ai déjà un billet d’avion pour 44 jours (départ le 24 novembre) et une réservation hôtel SHA+ pour une semaine
    Dans mon cas serait-il préférable peut-être de faire la procédure COE ? (je l’ai deja pratiqué en août)
    merci pour votre réponse ,
    Philippe

    1. L’exemption de visa a été ramenée de 45 à 30 jours, donc vous serez obligé de faire une prolongation sur place

  9. @Mr Idress Bonjour, je ne vois pas en quoi souligner le prix élevé du test PCR est une faute. Ça reste de l’info. Ne vous leurrez pas, tout le monde a bien compris que vous prêchez pour votre paroisse. Bon dimanche

    1. Si ils veulent revoir des touristes il faut revenir comme avant . pour les vaccins test pcr au départ et fini ils ne pensent que aux milliards de bath il faut arrêter de prendre les touristes pour des cons plein de fric.

    2. je ne prêche pas ma paroisse, car, je ne fais aucune mention de la structure pour lequel je travaille, meme si je prêche pour ma corporation. C’est un premier point. Encore une fois, le coût des tests PCR + ATK est largement pondéré par le coût en baisse de l’hôtellerie et de l’aérien. C’est factuel… Ce n’est pas une faute de souligner le cout des tests mais un vrai travail journalistique eut été de creuser le domaine afin de le porter à la connaissance du public, au lieu de cela , le lecteur peut penser que le coût de la destination augmente, et par la meme occasion, cet article titille les penchants “rappias” de nos compatriotes. En gros, il y aura toujours des franchouillards, plein d’oursins dans les poches, pour ronchonner.

      1. faites faillite si vous le souhaitez, ou si ce n’est pas deja le cas…pas moi, merci

  10. bonjour

    Je suis agent de voyages depuis bien des années , et, je vous soumet une petite note concernant cet article que je me permet de qualifier de largement “superficiel” et vous me pardonnerez j’en suis sur

    le surcout lié au RT-PCR + antigénique est largement pondéré par de belles offres hôtelières et aériennes ( meme en hôtellerie SHA +). C’est certain qu’avec le genre de remarque lié au prix des tests, il ne faut pas s’étonner que la Thaïlande attire tous les genres de “kinniao” et autre types de “rappias”.

    Ce vous auriez pu dire, et qui a son importance :

    1/Toutes bonnes agences de voyages se chargera de remplir le CoE à la place du client, endossant le caractère fastidieux de cet administratif (Evidemment, pas pour un vol-sec)

    2/ que si le client va a chiang mai, samui, phuket (en passant par Bangkok), Krabi etc……son billet vol intérieur devra être émis en en conjonction avec le vol international.

    3/ l’assurance couvrant 50 000 US Dollars de frais médicaux est présente dans les garanties que possèdent les clients, notamment, via leur carte bancaire (Visa Premier)….la plupart n’auront pas besoin d’en souscrire

    Je conseille à tous les aficionados de la Thailande de passer par les services d’une agence de voyages, car, je suis certain que bien des gens vont reserver des conneries qui risquent de couter cher.

    Vous noterez que ces conditions sont également reprises à l’île Maurice et dans bien des pays d’Asie

    merci

Comments are closed.