Catégories
Économie

La COFACE place la Thaïlande sous surveillance négative

Les ménages thaïlandais sont-ils trop endettés ? Une note récente de la COFACE souligne la hausse de l’endettement des ménages dans plusieurs pays de la région, dont la Thaïlande.

Catégories
A la Une Économie

Les inondations en Thaïlande ont coûté 12 milliards de dollars aux assureurs

Tsunami au Japon, inondations en Thaïlande: l’année dernière, les dommages économiques les plus élevés de l’histoire, soit 370 milliards USD, ont été enregistrés dans le monde. Les inondations de 2011 en Thaïlande ont provoqué à elles seules les dommages assurés les plus élevés de l’histoire pour un événement unique, soit 12 milliards USD.

Catégories
Économie

2011 année la plus coûteuse en catastrophes naturelles

Selon les estimations de la compagnie d’assurance Swiss Re, 2011 sera l’année qui a engendré le plus pertes économiques liées aux catastrophes naturelles avec un montant qui atteint les 350 milliards de dollars.

Catégories
Économie

Le secteur de la réassurance boit la tasse en Thaïlande

Alors que le niveau de l’eau est en baisse généralisée, les compagnies d’assurances tentent d’évaluer le montant des dégâts provoqués par les inondations. Les compagnies de réassurance présentes en Thaïlande vont subir de lourdes pertes qui vont affecter sensiblement les résultats du secteur, selon l’agence de notation Moody.

Catégories
Entreprises

Munich Re estime ses pertes en Thaïlande à 500 millions d’euros

Les pertes due aux inondations en Thaïlande pour Munich Re sont évaluées autour de 500 M € net avant impôt. Cette estimation est encore provisoire car l’eau s’écoule très lentement et n’a toujours pas pleinement reculé dans certaines régions. Il reste donc difficile d’estimer les pertes dans les zones industrielles autour de Bangkok.

Catégories
Économie

Les inondations vont couter entre 6 et 8,5 milliards d’euros aux assurances

La compagnie suisse de réassurance Swiss Re estime les pertes totales pour les compagnies d’assurance en Thaïlande entre 8 et 11 milliards de dollars, (6 et 8,5 milliards d’euros) dont 600 millions de dollars pour Swiss Re, net de rétrocession et avant impôt, mais ajoute prudemment que le montant des estimations restent sujet à caution en raison de la complexité de l’évaluation des pertes