Categories: Environnement

La pollution de Bangkok avant et après le Covid-19

Conséquence paradoxale du Covid-19, la qualité de l'air à Bangkok n'a jamais été aussi bonne....

Share

Une vidéo démontre à quel point la qualité de l’air s’est améliorée à Bangkok après trois mois de restrictions dues au coronavirus.

L’horizon de la capitale thaïlandaise fréquemment obscurci par un smog toxique de particules pm 2,5, les plus nocives pour la santé, a retrouvé des couleurs avec la crise de la Covid-19.

Les mesures de restriction prises pour lutter contre le coronavirus, ont été une véritable bouffée d’air pour l’atmosphère de Bangkok.

Lorsque toute l’activité économique tourne au ralenti, avec de nombreux projets immobiliers interrompus, des bars et restaurant fermés, la pollution atmosphérique diminue nettement.

L’embargo sur les arrivées de touristes depuis la fin du mois de mars a aussi considérablement réduit la circulation des voitures, taxis, minivans, bus et autocars.

Redaction Bangkok

Commentaire

Publié par
Redaction Bangkok
Tags: pollution

Recent Posts

Cet site utilise des cookies.

En savoir plus