Photo by suzukii xingfu on Pexels.com

Si le revenu moyen des bangkokiens reste le plus élevé du pays, les familles vivant à Bangkok sont les moins heureuses de la Thaïlande.

Les longues heures de trajet, le manque de communication entre les membres de la famille et la pollution semblent être autant de freins au bonheur dans la capitale. Ailleurs, les problèmes financiers en sont la première cause.

En moyenne, une famille vivant à  Bangkok gagne environ 29 300 Bt par mois, soit beaucoup plus que les familles des autres provinces.

Le niveau de bien-être y est cependant le plus bas. Sur une échelle de 1 à 5, le bien-être des familles à Bangkok n’est que de 3,59.

Plus heureux et plus pauvres dans le nord

Les familles du Nord marquent 3,74 au classement du bien-être alors que leurs revenus sont estimés à 14 300 Bt par mois.

Pour les familles du Sud, qui semblent être les plus heureuses, elles obtiennent une moyenne de 3,84 sur l’échelle du bien-être et gagnant environ 20 200 Bt par mois.

Ces résultats, tirés de l’étude intégrative sur la famille thaïlandaise ont été publiés cette semaine et soulignent l’importance de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

L’étude a utilisé neuf indicateurs pour déterminer le bonheur familial, à savoir les relations, les rôles et les devoirs, la situation économique, l’autosuffisance, la cohésion de la communauté, le développement spirituel, l’éducation, les soins de santé et une vie équilibrée .

La situation économique a obtenu le score le plus bas, reflétant que la plupart des gens ont généralement besoin d’une forme d’aide financière.

«Ils veulent une subvention mensuelle pour les personnes âgées, une aide financière pour les bébés et un soutien pour les funérailles», a-t-il déclaré.un  responsable du bureau du district de Pathumwan à Bangkok

4.1/5 (8 Reviews)

Laisser un commentaire