Info Publicité : VisaThailande.fr est une agence de visa agréée par l’ambassade royale de Thaïlande

Chaque heure, deux personnes décèdent sur les routes de Thaïlande, soit un total de 17 831 en 2020, selon la Fondation thaïlandaise pour la promotion de la santé.

Les routes thaïlandaises sont les plus meurtrières d’Asie du Sud-Est et parmi les pires au monde, selon l’Organisation mondiale de la santé. Environ 20 000 personnes meurent dans des accidents de la route chaque année, soit environ 56 décès par jour.

Mais ce chiffre pourrait être lui-même sous-estimé par les autorités thaïlandaises qui ne prennent en compte que les décès survenus directement sur le lieu de l’accident. Le chiffre réel serait plus proche de 24.000 ou de 25.000.

Environ 70% des accents routiers concernaient des personnes en âge de travailler, âgées de 16 à 60 ans, mais les accidents chez les personnes âgées sont également en augmentation, ce qui reflète le fait que la Thaïlande est en train de devenir une société vieillissante.

74% des décès concernent les deux roues

Selon la fondation, les motocyclistes et leurs passagers représentaient 74% des décès et c’est une tendance en hausse depuis plusieurs années car beaucoup de motards, en particulier les passagers, ne portent pas de casque.

Le Programme international de politique de la santé a déclaré dans son rapport de l’année dernière que, si tous les passagers qui circulent à moto portaient un casque, le nombre de morts diminuerait probablement de 36%.

Bilan de la sécurité routière en Asie

 2019
PaysTaux de mortalité par 100 000 habitantsPopulationPIB en USD/habitant
Thaïlande32,269 625 5817 817
Vietnam30,696 462 1082 715
Malaisie22,531 949 78911 414
Iran21,582 913 8933 115
Sri Lanka19,721 803 0003 852
Chine17,41 398 000 00010 217
Inde15,61 366 000 0002 101
Pakistan13216 565 3171 285
Philippines12108 116 6223 485
Indonésie11,3270 625 5674 135
Japon3,6126 264 93140 113
Singapour2,15 703 56965 641
Corée du Sud51 709 09831 846

Une trop faible répression des infractions au code de la route

Selon le Dr Wittaya de la Fondation thaïlandaise pour la promotion de la santé, le laxisme de l’application de la loi en Thaïlande contribue à la forte incidence des accidents de la route, notant que la fréquence des contrôles des infractions au code de la route varie énormément d’une province à l’autre.

Dans la province de Tak, par exemple, il y a eu 5 521 interpellations pour 100 000 habitants pour conduite en état d’ébriété, tandis que dans les provinces de Pattani et de Lop Buri, il n’y en avait pas du tout.

47 830 personnes sur 100 000 ont été arrêtées à Tak pour ne pas avoir porté de casque, tandis que seulement 54 ont été arrêtées à Maha Sarakham.

Selon les résultats de 2020, les dix provinces ayant le plus grand nombre de décès dus aux accidents de la route sont Rayong, Nakhon Nayok, Chanthaburi, Chon Buri, Chainat, Prachin Buri, Saraburi, Prachuap Khiri Khan, Lamphun et Suphan Buri.

Les dix provinces où le nombre de victimes d’accidents de la route est le plus faible sont Amnat Charoen, Yala, Bangkok, Satun, Pattani, Narathiwat, Mae Hong Son, Samut Songkhram, Nonthaburi et Udon Thani.

L’OMS a estimé les pertes financières dues aux décès sur la route dans différents pays.

Dans le cas de la Thaïlande, les pertes dues aux accidents routiers ont été estimées à 3% du produit intérieur brut, soit 500 milliards de bahts (environ 13,5 milliards d’euros) sur un PIB 2019 de 16,87 trillions de bahts.

Les chercheurs de l’OMS ont aussi découvert que seulement 51% des conducteurs de motos en Thaïlande portent des casques, et seulement 20% des passagers.

A propos de cet auteur

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

3 replies on “Les accidents de la route font deux morts par heure en Thaïlande”

  1. Effectivement on pourrait écrire des livres…Non respect des feux tricolores …2/3 secondes voir plus après le passage au feu rouge,certains passent encore.Les chauffeurs de minis bus ,bus sont connus pour prendre certaines substances interdites pour « tenir le coup »,car ils arrivent a conduire plus de 12hrs par trajet et même davantage,jour et nuit.Ils doublent n’importe ou,n’importe comment ,et c’est à celui qui arrive en face a se décaler ver la gauche à grands coups de Phares et klaxons..La priorité est toujours au plus gros.Les pilotes de deux roues et leurs passagers (oui parfois 4/5 sur le scooter ou 125 cc ) souvent sans casque,la police fait parfois des interventions sauvages,mais c’est plus de la corruption (bakchichs) que de la répression.Une remarque aussi,lorsque les 2 roues sortent d’une rue ,chemin,ruelle à gauche de vous,ils ne regardent même pas si un véhicule arrive de leur droite.Et on ne parle pas de l’état de beaucoup de véhicules qui roulent, ils font rarement attention à la pression de leurs pneus ,aussi bien en deux roues que les automobiles et encore plus grave des camions.Ces derniers sont très souvent en surcharge aussi.Et les transport de « passagers » derrière dans les pickups on en parle aussi ??

  2. C’est normal. Pas de contrôle de vitesse, autoroutes qui traversent la ville, permis presque vendus, mentalité des conducteurs qui accélèrent lorsqu’ils voient un piéton sur un passage. Ceci est le travail de la police et de leur hiérarchie. Tout est fait pour les véhicules donc ils font ce qu’ils veulent.

  3. Aucune volonté gouvernementale pour réduire le nombres de morts. Pourtant quelques mesures simples réduirait de moitié ce massacre .

Comments are closed.