Categories: EnvironnementSanté

La Thaïlande interdit plusieurs pesticides et herbicides

la Thaïlande a finalement interdit à compter du 1er juin plusieurs pesticides et herbicides parmi les plus toxiques utilisés dans l'agriculture

Share

Le gouvernement thaïlandais a confirmé hier l’interdiction du paraquat et du chlorpyrifos à compter du 1er juin 2020, un herbicide et un pesticide très répandu en Thaïlande.

Les agriculteurs qui possèdent ces produits sont invités à les retourner à leur fournisseur dans les 90 jours ou au plus tard le 29 août 2020.

Le paraquat est un herbicide et le chlorpyrifos un pesticide : tous deux sont très largement utilisés en Thaïlande.

La nouvelle loi qui est entrée en vigueur le 1er juin interdit la production, l’importation, l’exportation et la possession de cinq produits chimiques agricoles toxiques, à savoir le paraquat, le chlorpyrifos, le chlorpyrifos-méthyl, le dichlorure de paraquat et le dichlorure de paraquat bis sulfate de méthyle.

Les recherches, menées par le Réseau thaïlandais d’alerte aux pesticides en Thaïlande (EARTH et Thai-PAN), ont révélé des forts taux de contamination partout en Thaïlande avec Samut Sakhon présentant les niveaux les plus élevés de contamination par les dioxines.

Selon un reportage effectué par la chaîne Al Jazeera, le paraquat est un pesticide aux effets dangereux pour la santé produit principalement en Chine (où il est d’ailleurs interdit), et largement importé et utilisé en Thaïlande.

Une interdiction partielle

La Thaïlande avait renoncé à un projet d’interdiction de trois pesticides et herbicides à compter du 1er décembre après avoir été soumis aux pressions des agriculteurs, du gouvernement des États-Unis et de lobbyistes au service des entreprises de produits chimiques.

A lire aussi

La mise en place de l’interdiction des trois pesticides et herbicides (dont le glyphosate commercialisé sous la marque de Roundup) avait été repoussée au 1er juin 2020.

Mais entre temps le glyphosate a été retiré de la liste des produits interdits.

Le glyphosate toujours autorisé

C’est donc une interdiction partielle des pesticides et herbicides car le glyphosate ne sera pas interdit comme ce qui avait été initialement prévu, mais son utilisation sera seulement restreinte.

Le glyphosate est l’ingrédient actif du Roundup, un désherbant commercialisé par le groupe Monsanto.

Des recherches effectuées en Thaïlande ont révélé que 46% et 55% des fruits et légumes contenaient des niveaux anormalement élevés de pesticides et herbicides.

Un produit cancérigène

En août 2019, un jury californien a condamné Monsanto à verser une indemnité de 289 millions de dollars à Dewayne Johnson, un ancien jardinier d’école, après avoir affirmé que l’herbicide à base de glyphosate de la société, commercialisé sous le nom de Roundup, lui avait donné le cancer.

Pourtant en Thaïlande le gouvernement américain s’est rapidement opposé à une interdiction de ce produit, déclarant qu’une telle interdiction aurait « de graves conséquences » sur les importations thaïlandaises de produits agricoles tels que le soja et le blé, selon une déclaration du sous-secrétaire du ministère de l’Agriculture Ted McKinney.

Redaction Bangkok

Commentaire

  • Et l'atrazine reconnue comme un perturbateur endocrinien puissant pour castrer les batraciens mâles et les transformer parfois en femelles.N'y aurait il pas une influence de ce pesticide sur sur tous ces jeunes garçons qui se sentent filles dans les campagnes thaïlandaises?

  • dans la meme rubrique,le gouvernement avait interdit,l'annee derniere d'enflammer les champs de canne a sucre,malgre cette interdiction on a eu droit jusqu'a la fin des recoltes,jour et nuit,des enormes incendies volontaires dans notre region,nos toitures et jardins ont subi des retombees noires

Publié par
Redaction Bangkok

Cet site utilise des cookies.

En savoir plus