Un tribunal de Hua Hin a jugé récemment que la location de logements  de courte durée (moins de 30 jours) via AirBnB est illégale en Thaïlande.

Une lettre a été envoyée à la direction du condominium de Wan Vayla à Khao Tao par l’autorité locale décrivant la décision du tribunal dans deux des trois cas où les condominiums étaient loués pour moins d’un mois.

La cour a statué que les chambres louées sur une base quotidienne et hebdomadaire contrevenaient aux règlements en vigueur sur l’hôtellerie. En revanche les locations de 30 jours et plus seraient légales.

Le condo Wan Vayla se trouve dans la région de Khao Tao.

Dans un cas, le jugement fait état d’une amende de 5.000 augmentée de 500 bahts pour chacun des vingt jours de location, soit un total de 15.000 bahts. Dans le second cas, une amende de 5 000 baht doit également être payée, avec des amendes supplémentaires de 100 baht réparties sur une période de 81 jours.

Plus de 60.000 logements inscrits en Thaïlande

Avec plus de 60.000 sites de locations enregistrés en Thaïlande, Airbnb a accueilli plus de 1,2 million d’invités payants au cours des 12 derniers mois générant des recettes de 4 milliards de bahts (environ 105 millions d’euros).

Mich Goh, directrice d’Airbnb pour l’Asie du Sud-Est, a déclaré que les 1,2 million de clients enregistrés sur les 12 derniers mois représentaient une croissance de 66% par rapport à l’année précédente.

« Il y a plus de 61 400 inscriptions en Thaïlande sur Airbnb, et le revenu médian de l’hôte est en moyenne de 2 100 dollars ou 67 000 bahts par an », a déclaré Mme Goh.

Bangkok et Phuket ont contribué pour plus de la moitié des revenus et des arrivées d’invités au cours des 12 derniers mois.

Les hôtes d’Airbnb à Bangkok ont ​​gagné 1,1 milliard de bahts en partageant leur logement avec 485 000 invités.

Source : https://mgronline.com/onlinesection/detail/9610000046484

Votre avis ?

Laisser un commentaire