Categories: Immobilier

Immobilier en Asie: Bangkok attendu en hausse, Singapour en baisse

En ce qui concerne l'immobilier en Thaïlande, le rapport situe Bangkok en tête des villes asiatiques pour les hausses avec une croissance prévue des prix…

Share

Selon une étude récente de l’agence immobilière Knight Frank Premier, les prix de l’immobilier de luxe vont commencer à baisser dans 44% des villes étudiées dans le rapport, et continuer à monter dans 44% des autres villes. Après deux années de croissance importante, les marchés immobiliers mondiaux vont commencer à se stabiliser; voire à baisser. Mais la situation sera très différente en fonction des villes et des régions étudiées.

Knight Frank attend une baisse dans 60% des grandes capitales d’Asie

Le ralentissement sera le plus perceptible sur le segment des bien immobiliers de luxe, avec 60% des villes asiatiques qui devraient enregistrer une baisse des prix. Dans plusieurs pays comme la Chine et Singapour, la hausse des prix a été freinée par des  mesures fiscales du gouvernement visant à réduire le risque d’une inflation et d’une surchauffe des marchés immobiliers.

Le carte graphique des villes étudiées par Knight Frank montre que de nombreuses villes d'Asie sont attendues en baisse en 2012, sauf Bangkok et Shanghai

À Hong Kong et Shanghai, les appartements et maisons du segment “prime property” ont gagné en valeur seulement 7,8% et 3,8% respectivement au cours des 12 derniers mois, en baisse par rapport aux hausses très importantes de 19,7% et 29,7% un an plus tôt. En 2012 Knight Frank prévoit une baisse à Shanghai et Singapour et une hausse de 5 à 10% à Beijing. En ce qui concerne l’immobilier haut de gamme en Thaïlande, le rapport situe Bangkok en tête des villes asiatiques pour les hausses avec une croissance prévue des prix de l’immobilier de 10 à 20% pour 2012.

Compte tenu de la crise économique mondiale, il peut sembler surprenant qu’une hausse des prix soit prévues dans presque la moitié des villes. Dans de nombreux cas, les prix sont soutenus par un manque de propriétés de qualité à vendre. Nous prévoyons que cette tendance va se poursuivre, notamment à Londres, Paris, Moscou, Nairobi et Kuala Lumpur.  Bangkok montre aussi des signes de résilience

La crise la zone euro devrait également peser sur les prix des biens immobiliers dans près des deux tiers des villes incluses dans nos prévisions. Les questions politiques et de sécurité présentent le plus grand risque pour les marchés du logement dans le Moyen-Orient et en Afrique.

Pour lire l’intégralité des Prévisions mondiales de Knight Frank cliquer ici

Redaction Bangkok
Publié par
Redaction Bangkok

Recent Posts

Cet site utilise des cookies.

En savoir plus