La pandémie qui fait rage en Thaïlande n'a pas réussi à dissuader les investisseurs chinois : certains profitent de la crise pour faire de bonnes affaires et racheter des hôtels et des biens immobiliers à des prix record.
La suite est réservée aux abonnés - Déjà abonné ?   Se connecter   Pas encore abonné ?    Abonnez-vous pour lire la suite