La Thaïlande a rapidement évolué ces dernières années dans le domaines des paiements électroniques et de la FinTech, devenant un des pays les plus intéressants pour le développement de startup dans le domaine de la finance et de la banque mobile.

Grâce aux efforts importants du gouvernement pour développer la création de startup dans le cadre de l’initiative plus large du pays, Smart Cities and Thailand 4.0, la Thaïlande commence à s’imposer comme un véritable centre de la fintech au sein de l’Asean.

La Thaïlande est un terrain particulièrement propice au développement de la fintech en raison d’un écart important entre les zones urbaines et rurales, où les fintechs peuvent intervenir pour apporter des services financiers dans des zones où ils sont moins facilement accessibles.

Les Thaïlandais champions de la banque mobile

Les Thaïlandais font un usage très extensif de leur téléphone mobile, et cela inclut aussi l’accès aux services bancaires.

Parmi les utilisateurs d’Internet et de 4G en Thaïlande, 74% accèdent aux services bancaires via un téléphone mobile ou smartphone, selon le rapport annuel mondial 2019 de la plateforme de gestion de médias sociaux Hootsuite et de l’agence de marketing numérique We Are Social.

Cela place la Thaïlande au premier rang du taux de pénétration de la banque mobile en Asie et dans le monde, bien au delà du taux moyen mondial de 41%, et de celui de la Chine, qui est de 61%.

Au cours de la dernière décennie relativement modeste de la fintech en tant qu’écosystème en Thaïlande, de nombreuses startups se sont quand mêmes hissées au sommet en ce qui concerne leur segment de marché.

La liste suivante représente le top 10 des fintech thaïlandaises classées par le montant des fonds levés en tenant compte des évaluations basées sur les financement divulgués sur des sites Web tels que Crunchbase.

1. Omise

Financement total: 45 millions de dollars US. Industrie: Payments

Omise développe et exploite une solution qui accepte les paiements en ligne et hors ligne. Les utilisateurs ne sont pas tenus de prendre des engagements mensuels minimaux, et payent des frais de transaction moins élevés et acceptent même les paiements via les réseaux de médias sociaux. Omise a également collecté 25 millions USD auprès d’un ICO pour développer Omise Go, une plateforme de paiement décentralisée qui, espère-t-il, perturbera le système bancaire actuel

2. 2C2P

Financement total: 18 millions USD. Industrie: Payments

2C2P est un fournisseur de solutions de paiement qui aide principalement les commerçants en ligne à accepter des paiements en ligne. 2C2P a été fondé en 2003 par Aung Kyaw Moe, un entrepreneur du Myanmar basé à Singapour et en Thaïlande. 2C2P se positionne en tant que fournisseur de paiements adapté aux besoins locaux des Asiatiques.

3. Rabbit Internet (Rabbit Finance)

Financement total: 9,1 millions de dollars US Secteur: Assurances, portail de comparaison

Rabbit Internet est la société à l’origine de Rabbit Finance, l’un des principaux portails de comparaison de la Thaïlande pour les produits d’assurance et financiers. Rabbit Finance était auparavant Ask Hanuman.

4. Jitta

Financement total: 6,5 millions

USD Industrie: Investissements, gestion de portefeuille

Jitta est une solution de placement qui vise à simplifier l’analyse financière pour les investisseurs axés sur la valeur et les investisseurs financiers.

La plate-forme d’analyse boursière de Jitta propose également des conseils pratiques pour aider les investisseurs à prendre de meilleures décisions. Les fondateurs de Jitta ont également créé Jitta Ranking, un algorithme exclusif qui classe les actions en fonction de leur potentiel de profit.

5. T2P Deep Pocket

Financement total: 4,1 millions de dollars US

Industrie: portefeuilles électroniques, Payments

T2P Deep Pocket est un opérateur d’applications de portefeuille électronique en Thaïlande. En plus de ses fonds de 1,1 million de USD qui ont été collectés en partie, grâce à 500 start-up, le groupe a clôturé 3 millions USD supplémentaires pour une expansion au Myanmar.

6. Finnomena

Financement total: 3,2 millions de dollars US

Secteur: Gestion de patrimoine, Investissements

Finnomena offre des informations et des conseils en matière d’investissement, auxquels s’ajoute le robo-advisory. La société a été fondée par certains plusierus experts renommés de la gestion de portefeuille en Thaïlande et a pour objectif de fournir des connaissances en matière d’investissement et de planification des finances personnelles

7. Bitkub

Financement : 2 millions de USD

Bitkub est une plateforme d’échange d’actifs numériques et de crypto-devises basée à Bangkok. Bitkub propose des portefeuilles multi-crypto-monnaies, des outils d’analyse technique conviviaux et des options de retrait alternatives pour les entreprises souhaitant utiliser le système.

8- Claim Di

Financement total: 2 millions de $. Industrie: Assurance.

Application mobile pour faciliter la communication et les réclamations entre les conducteurs et leurs compagnies d’assurance. En cas d’accident de voiture, les conducteurs peuvent non seulement communiquer avec leur assureur, mais également soumettre une réclamation en temps réel au moyen de photos et d’images vidéo.

9. Money Table

Financement total: 1,5 millions de dollars USD. Secteur: Gestion de patrimoine, Finances personnelles

Money Table est une plate-forme qui vise à simplifier le processus des employés d’une entreprise cherchant à explorer les options de financement personnel. Il utilise des algorithmes Big Data et d’apprentissage automatique pour analyser les informations relatives au pointage de crédit des demandeurs, en utilisant une chaîne de blocs et un réseau de données décentralisé pour fournir une protection supplémentaire.

10. FlowAccount

Financement total: 1,2 millions de dollars US

Secteur: Comptabilité pour les SME

FlowAccount est un logiciel de comptabilité Web conçu pour une utilisation en apprentissage, même par des entrepreneurs sans formation en comptabilité. Les services des logiciels proposent des ressources telles que la facturation, le suivi des dépenses, la paie et les rapports financiers.

Source : Fintechnews

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire