Catégories
Commerce Économie

La Chine va acheter 5 millions de tonnes de riz thaïlandais

Le montant exact du contrat passé entre la Chine et la Thaïlande pour l’achat d’un million de tonnes de riz par an sur cinq ans reste encore assez flou, mais si il est confirmé ce contrat serait une véritable aubaine pour le royaume qui croule sous les stocks de riz invendus.

Le montant exact du contrat passé entre la Chine et la Thaïlande pour l’achat d’un million de tonnes de riz par an sur cinq ans reste encore assez flou, mais si il est confirmé ce contrat serait une véritable aubaine pour le royaume qui croule sous les stocks de riz invendus.

Li Keqiang et Yingluck Shinawatra : tchin Chine

La Chine a décidé d’acheter un million de tonnes de riz et 200.000 tonnes de caoutchouc en provenance de Thaïlande chaque année, a déclaré hier le Premier ministre thaïlandais Yingluck Shinawatra. Selon le mémorandum initial d’entente, la Chine devait initialement acheter un million de tonnes de riz en provenance de Thaïlande sur cinq ans, mais l’accord a été modifié pour augmenter le volume des achats de riz à un million de tonnes par an.

En outre, la Chine achèterait aussi 200.000 tonnes de caoutchouc en provenance de Thaïlande chaque année, également sur une période cinq ans. Là aussi c’est un contrat qui tombe bien pour la Thaïlande qui a récemment du affronter la colère des agriculteurs face à la baisse des cours du caoutchouc.

L’accord révisé sur l’achat de gouvernement à gouvernement de produits agricoles en provenance de Thaïlande a été conclu avec le Premier ministre chinois Li Keqiang, lors de sa visite de trois jours en Thaïlande.

Les relations Chine – Thaïlande au beau fixe

La Thaïlande et la Chine ont pris l’engagement de renforcer leurs relations commerciales dans les années à venir, et ambitionnent de porter le commerce bilatéral entre les deux pays à 100 milliards de dollars d’ici 2015. La Thaïlande a demandé à la Chine de renforcer ses importations de produits agricoles thaïlandais comme le riz, le caoutchouc, les fruits et légumes, le tapioca, tout en souhaitant qu’elle continue de soutenir la connectivité entre l’ASEAN et la Chine.

A l’occasion de la visite de Li Keqiang, les deux pays ont signé six memorandi et protocoles d’accord dans les secteurs de  l’énergie, des sciences,  de la coopération dans la navigation maritime, la formation professionnelle, et de l’investissement dans les infrastructures.

Actuellement, la Chine a investi dans 118 projets en Thaïlande représentant 178 milliards de bahts de capitaux enregistrés (environ 4,2 milliards d’euros). Lors des huit premiers mois de cette année, la Chine a été le 2e investisseur étranger avec 28 projets pour 18 milliards de bahts.

Le riz qui a longtemps été la culture emblématique de la Thaïlande, est devenu un enjeu politique pour le gouvernement qui l’utilise pour subventionner sa base électorale dans les régions rurales. Ce qui fût longtemps une source de richesse, est en train de devenir un fardeau pour le royaume.

On estime que suite au programme d’achat gouvernemental du riz à un prix garanti, la Thaïlande a accumulé des stocks de 15 à 17 millions de tonnes de riz dans ses entrepôts publics.

Lire aussi Le riz, richesse et fardeau de la Thaïlande – économie, Edito – thailande-fr
Follow us: @thailandefr on Twitter | thailandefr on Facebook

Avatar

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire