La dette des ménages thaïlandais, pour le premier trimestre de cette année, a grimpé à 14 100 milliards de bahts, représentant 90,5% du produit intérieur brut (PIB), et augmente en raison d'une baisse des revenus et d'une dette croissante
La suite est réservée aux abonnés - Déjà abonné ?   Se connecter   Pas encore abonné ?    Abonnez-vous pour lire la suite