Un nouveau coup est possible en Thaïlande

C'est le Bangkok Post qui l'affirme ce matin : un autre coup d'État militaire est possible en Thaïlande si le conflit politique s'éternise , selon un ancien proche collaborateur de la personne qui est derrière le coup 2006.Tout en soulignant que les problèmes actuels...

L’opposition peine à trouver sa place en Thaïlande

Sondhi Limthongkul leader de la PAD
Depuis que la crise politique a débuté en 2006 en Thaïlande, plusieurs groupes ont tenté de s'opposer à la domination de Thaksin et de ses alliés sur la vie politique thaïlandaise. En vain. Rarement un absent aura été aussi présent depuis son éviction par un coup d'État militaire en septembre 2006. Aujourd'hui la principale force de contestation se trouve dans la rue avec l'APD, Alliance du Peuple pour la Démocratie (P.A.D. People Alliance for Democracy) qui parie sur une stratégie de tension pour provoquer une démission du premier ministre M. Samak.

Où va la Thaïlande ?

Motion de censure contre la gouvernement, manifestations quotidiennes de l'opposition et inflation galopante: le gouvernement Samak se trouve dans une position difficile. Presque deux ans après le coup d État de septembre 2006, la situation en Thaïlande apparaît plus imprévisible que jamais. Personne ne croit en la longévité de l'actuel gouvernement, dont le premier ministre est un homme politique usé ne jouissant d'aucune crédibilité.

Vers de nouvelles élections en Thaïlande

Moins d'un an après le référendum approuvant la Constitution de 2007, les Thaïlandais pourraient avoir à ce prononcer une nouvelle fois sur une modification de la charte entrée en vigueur depuis le mois de septembre dernier. Le Premier ministre thaïlandais, Samak Sundaravej, a annoncé que l'organisation d'un référendum national sur un amendement de la Constitution était programmée par son gouvernement.

Le retour des manifestations à Bangkok

L'alliance du peuple pour la démocratie ( People’s Alliance for Democracy), coalition anti Thaksin, appelle à une grande manifestation dimanche prochaine dans le centre de Bangkok, autour du Democracy Monument pour protester contre une éventuelle modification de la Constitution thaïlandaise.En apparence rien...

La crise politique n’est pas terminée en Thaïlande

En apparence rien n'a changé en Thaïlande : des élections démocratiques ont eu lieu l'année dernière et mis en place un nouveau gouvernement qui a consacré la victoire du PPP, c'est à dire des partisans de Thaksin. Mais dans les coulisses, la bataille fait rage avec comme enjeu, une très contestée réécriture de la Constitution écrite par les militaires après le coup d'Etat de septembre 2006.

Thaksin: retour en Thaïlande sous haute surveillance

Trois ans de crise politique, un coup d'Etat militaire en septembre 2006 et, plus récemment, une élection générale, n'ont pas changé grand chose à la situation politique en Thaïlande. Rarement un homme politique absent et banni de son pays aura été aussi bavard: en exil,...

Le nouveau gouvernement thailandais devra faire ses preuves

Sans surprises, le nouveau gouvernement de la Thailande est en majorité composé de fidèles lieutenants de l'ex premier ministre Thaksin Shinawatra. Un exécutif dont le choix semble davantage basé sur les affinités personnelles et politiques, que sur les compétences.