Le général bougon et le tango des coups d’Etat

L’actuel chef de l’armée de terre thaïlandaise, le général Prayuth Chan-ocha est raillé pour sa propension à dire tout et son contraire quant à la possibilité pour les militaires de prendre le pouvoir.

Guerre civile en Thaïlande : info ou intox ?

Guetteur du PDRC
La Thaïlande serait "au bord de la guerre civile" ou encore "sur le point de s'effondrer" selon certains commentaires d'officiels repris par des articles et dépêches d'agence.

Un concentré de clichés sur la Thaïlande

Le point de vue d’Olivier Guillard, directeur de recherche à l’IRIS, directeur de l’information chez Crisis 24. Un bon résumé de tous les clichés sur la situation politique en Thaïlande.

Les silences de l’armée thaïlandaise

Les rumeurs de coup d'Etat sont fréquentes en Thaïlande, mais cette fois c'est le gouvernement lui même qui est à l'origine d'une insistante rumeur qui implique l'armée : le but inavoué de l'occupation de Bangkok, qui doit débuter à partir du 13 janvier pour une durée indéterminée, serait de créer les conditions pour une intervention de l'armée.

Nouvelle flambée de violence à Bangkok

Plus de trois ans après les émeutes du printemps 2010, le spectre de la violence politique hante à nouveau la capitale thaïlandaise, alors que jusqu'à présent les manifestations de l'opposition Démocrate étaient restées pacifiques.

Le chef de l’armée dément un accord pour le retour Thaksin

Le chef de l'armée thaïlandaise, le général Prayuth Chan-ocha est sorti de son silence concernant le contenu controversé d'un clip audio qui circule abondamment sur les médias sociaux en disant qu'il n'a pas conclu un accord pour autoriser le retour de l'ex Premier ministre déchu Thaksin Shinawatra en Thaïlande.

Une armée de commentateurs

Les rangers de la task force 45 ont posté pas moins de 1,69 millions de commentaires en faveur de la monarchie, soit une moyenne de 13 927 messages par jour sur une durée cumulée de quatre mois.

Amnesty proteste contre l’impunité des responsables du massacre de Tak Bai

Amnesty dénonce depuis longtemps la torture et abus dans le sud de la Thailande
Les membres des forces de sécurité thaïlandaises qui sont responsables de la mort de 85 manifestants, tués il y a huit ans jour pour jour à Tak Bai, dans le sud de la Thaïlande, doivent être traduits en justice a déclaré Amnesty International.