Les sept jeunes Français arrêtés à Phuket remis en liberté sous caution

D'après une information publiée par Le Parisien, les sept jeunes Français qui ont été arrêtés le 6 mars dernier à Phuket en Thaïlande ont pu sortir prison lundi en fin de journée

D’après une information publiée par Le Parisien, les sept jeunes Français qui avaient été arrêtés le 6 mars dernier à Phuket en Thaïlande ont pu sortir prison lundi en fin de journée.

Les intéressés sont soupçonnés d’avoir participé à la séquestration d’une compatriote, dans la nuit du 3 au 4 mars, pour lui soutirer 5 000 euros. Ils ont dû verser une caution -plusieurs milliers d’euros par personne, mais la somme n’est pas précisée dans l’article – pour pouvoir sortir de prison.

Une cagnotte avait été lancée par des amis de Lydia, une des personnes incarcérées réclamant 15.000 euros pour payer sa caution et la faire sortir de prison.

Les jeunes gens ont obligation de rester sur place, le temps que la police thaïlandaise boucle son enquête. Les agresseurs, originaires de Villeneuve-la-Garenne en banlieue parisienne comme leur victime, sont connus des services de police français pour trafic de drogue.

L’agression s’est produite à la sortie d’une boîte de nuit dans le quartier de Patong à Phuket.

Ils ont tenté d’extorquer de l’argent à sa famille en lui envoyant une vidéo de son passage à tabac. «Ils ont attaqué leur victime et l’ont kidnappée» samedi dans la station balnéaire de Phuket, dans le sud de la Thaïlande, a déclaré le colonel Prachum Ruangrong.

La jeune femme, maltraitée, s’en est sortie avec le nez cassé et de multiples contusions. Elle a été libérée samedi, quelques heures après son rapt. Les vidéos mettant en scène les violences infligées à la jeune femme ont été partagées sur les réseaux sociaux en France.

Ils étaient en vacances à Phuket avec la victime et son petit ami, où ils louaient une villa ensemble. «Ils ont accusé la victime de leur avoir volé 5 000 euros et ils ont enregistré un clip vidéo, qu’ils ont envoyé à sa mère en France, disant qu’elle serait tuée si l’argent n’était pas versé», a précisé M. Prachum.

Les dossiers d’immigration montrent qu’ils entrent et sortent souvent de la Thaïlande en tant que touristes. À l’heure actuelle, l’enquêteur traduit le clip et le message du français vers le thaï pour l’inclure dans le dossier qui sera remis au procureur.

Le colonel Prachum a expliqué que la police thaïlandaise n’a pris connaissance de l’affaire que mardi (6 mars), après que des fonctionnaires de l’ambassade de France ont amené la victime au poste de police de Chalong pour déposer une plainte formelle.

10 à 15 années de prison

La code pénal thaïlandais prévoit des peines très lourdes pour les faits d’enlèvements et de séquestration accompagnés d’une demande de rançon.

Section 313 du code pénal thaïlandais. Rançon

Celui qui, pour obtenir une rançon:

  1. Enlève un enfant qui n’a pas encore plus de quinze ans;
  2. Enlève une personne âgée de plus de quinze ans en utilisant des moyens trompeurs, une menace, un acte de violence, une influence injuste ou un moyen de coercition par tout autre moyen; ou
  3. Retient ou détient toute personne, doit être puni d’un emprisonnement de quinze à vingt ans et une amende de trente mille à quarante mille bahts, ou d’emprisonnement à vie, ou la mort.

A noter que dans le second alinéa les peines sont aggravées si l’enlèvement est accompagné « d’actes de torture ou de cruauté excessive, afin de causer des lésions corporelles ou des dommages psychologiques, le délinquant doit être puni de mort ou d’emprisonnement à perpétuité« .

A noter que les peines encourues sont identiques pour les complices de l’enlèvement.

Section 314. Complicité

Quiconque, qui est reconnu complice de la commission de l’infraction selon l’article 313, sera passible de la même peine en tant que principal dans une telle infraction.

Section 315. Intermédiaire à la rançon

Quiconque agit en tant qu’intermédiaire pour exiger, accepter ou accepter des biens ou des avantages auxquels il n’a pas droit en vertu de l’article 313 ou de la personne qui donnera la rançon, sera emprisonné de quinze à vingt ans et condamné à une amende de trente mille baht à quarante mille baht, ou l’emprisonnement à vie.


0/5


(0 Reviews)

18 Commentaires

    • me déçoit de les avoir remis en liberté
      les mauvaises graines de mon jardin ont droit à la binette et au glyphosate

  1. De la racaille ! Ils devraient rester en Thaïlande pour y faire de la taule, ça doit être très sympa j’imagine !

  2. pourvu qu’ils les gardent.. ces traficants notoires salissent l’image de mon pays et de plus risquent de modifier les règles d’entrée aucun autre pays n’envoie ici de telles racailles

  3. mais qu’ils restent en prison pour purger leur peine et surtout qu’ils restent dans une prison Thailandaise.C’est honteux de faire une cagnotte pour ces délinquants ,trafiquants de drogue en plus!Des pourritures comme cela,il y en a de plus en plus en France ,mais que fait notre gouvernement,rien,sinon leur donner de l’argent pour qu’ils deviennent de bons citoyens Français ce qu’ils ne seront jamais car ils aiment trop l’argent facile .Pourvu que la justice Thailandaise les punisse sévèrement.Je vais prier pour cela…..

  4. Pauvre dame vous ne les connaissez même pas et vous lesjuger ,pauvre dame que vous êtes ,vous avez vraiment une vie de merde . Quand on ne connaît pas les gens on ne ramène pas sa grande gueule. Moi je les connais ce sont des gens bien tout ce qui est raconter là c’est que de la merde. Ce sont des gens honnêtes qui travail ils ont du être chopé avec une barrette de chit plus jeune mais ce ne sont pas des trafiquants. Je souhaite à vous et à vos gosses de vous retrouver en prison ça vous va comme ça

    • des gens qui frappe une fille, tu appel ça des « gens bien ». Tu es une belle pourriture pour moi au même titre que tes « copains ». va crever en zonze avec tes potes.

    • Oui, ce sont des gens biens et honnêtes qui ont séquestré et torturé une femme pour soutirer de l’argent à sa famille. Youssef vous êtes complètement con ou bien vous le faites exprès?

  5. L’avantage pour eux au contraire de touristes français normaux, ils ne vont pas avoir besoin de visas pour rester si longtemps en Thailande.Par contre, dans les années à venir, il serait souhaitable que les autorités Thaïlandaises fassent des contrôles beaucoup plus strictes aux frontières et renvoyer ce genre de personnes vers leur point de départ, c’est à dire le 93….

  6. Marre de ces cons de banlieue qui font honte aux français en Thaïlande. Je suis amoureux du pays et marié à une Thaïlandaise mais hors de question pour moi depuis une dizaine d’années d’aller à Patong ou Pattaya tellement j’en ai marre et honte de rencontrer ces gens qui se disent Français quand ça les arrange… Ils passent leurs temps à vivre comme ils vivent chez eux, c’est à dire chez nous, donc en parlant fort et mal et sans aucun respect pour autrui. Heureusement le reste de la Thaïlande, c’est à dire 99.9% du pays n’est pas polluée par leur inculture. Ils n’y mettent d’ailleurs jamais les pieds heureusement.
    Le jour où les autorités Thaïlandaises n’auront plus besoin de leur argent (souvent très mal gagné en France) ils vont comprendre ce qu’est le vrai respect. Je pense que d’ici 10 ans maximum les locaux en auront tellement marre de leur irrespect qu’ils les chasseront comme ils le meritent… Continuez à aller en Thaïlande mais évitez ces zones balnéaires qui font honte à la France et à la Thaïlande…
    La Thaïlande et sa culture sont de si belles choses que ces gens n’ont rien à y faire…
    Vivement que les Thaïlandais réagissent…
    J’ai connu des Français de toutes origines venant en Thaïlande mais vraiment depuis 10 ans cela devient impossible et honteux dans ces stations balnéaires. J’ai vécu plus que longtemps en Banlieue mais vraiment j’ai honte…

  7. des pourris bien fait pour eux profitent du chomae ou de la drogue pour sejourner en thailande ternissent notre image partout en thailande il suffit de comprendre la reaction de la police locale qui les arrete sustematiquement car facilement reperables grosses motos louées ss permis torse nu et coupe de cheveux adequate !

  8. Les dealers de banlieue sont très bien organisés.
    15000×7 = ??????
    Une paille vu les milliards que génère la drogue en France.
    Ils sont peut-être déjà passés au Cambodge et sur le chemin du retour. C’est beau la fraternité.
    Quant aux hauts gradés de la police Thaïe, ils roulent pour la plupart en grosses berlines allemandes.Tout le monde y trouve son compte….

  9. Ma première réaction à cet article n’ayant pas été publiée, je vais à nouveau soumettre à votre réflexion quelques commentaires.
    En premier lieu, ces « jeunes defavorises », issus de l’immigration maghrébine et africaine, essaient de rester plusieurs mois en Thaïlande avec des visas de tourisme qu’ils renouvellent en quittant le pays et en revenant (visa run). Cette pratique est combattue par le Gouvernement thaïlandais qui veut éradiquer les profiteurs qui veulent s’installer au Royaume sans revenu, sans activité licite permettant d’avoir un permis de travail, et sans couverture sociale. La question est donc : comment font ces jeunes sans travail pour voyager loin de l’ Hexagone et vivre de « nombreux » mois (années) en Thaïlande sans revenu officiel récurrent ?
    Ces « djeunes » ont un passeport français – meme s’ils n’ont pas l’Education des vrais français qui respectent les autres et s’ils n’ont pas une culture minimum pour vivre au Royaume (ou dans d’autres pays). Ils se comportent à leur habitude comme des cloportes, crachent sur la France, son drapeau, ses citoyens de souche en glorifiant leur Magrheb ancestral où ils ne sont pas forcément les bienvenus, vu leur comportement la- bas aussi. Quand ils sont arrêtés par des autorités étrangères (au cas précis, thaïlandaises) qui entrent en contact avec l’Ambassade de France ou le Consulat, pourquoi les Autorités françaises n’enquetent-elles pas sur « l’environnement » de ces jeunes et les supposés trafics qui leur permettent à 20 ans de rester dans des pays etrangers à ne rien faire (sauf foutre le b,). La question est donc : pourquoi les Autorités françaises aident- elles avec tant de complaisance des individus qui visiblement participent à des trafics financièrement juteux ? Qu’est ce qui motive les Autorites françaises à protéger des délinquants ? Des aides sociales sont-elles payées en France à ces individus ?

    Les Autorités thaïlandaises font leur travail. Mais il est probable que, sur intervention de l’Ambassade de France, elles relâcheront ces cloportes en ayant pris soin d’enregistrer leurs données physiques (empreintes digitales, photo, etc.) afin de leur interdire l’entree au Royaume – la Thaïlande témoignant envers la France un respect, peut-être immérité, vu la catégorie de citoyens que l’Hexagone produit, envoie et protège. La question est comment peut-on attirer l’attention des Autorités thaïlandaises pour les mettre en garde contre une population criminogène , titulaire d’un passeport français et qui n’apporte rien de bon au Royaume.

  10. Ce que je ne comprends pas lors de ma venue en Thaïlande il y a 8 ans le consulat Thais avait demandé entre autre un extrait de casier judiciaire qui se demande a Nantes et arrivé à l’immigration a Jomtien ces messieurs m’ont dit que c’était inutile allez donc savoir pourquoi???

Laisser un commentaire

Récents

34,364FansJ'aime
184FollowersSuivre
2,142FollowersSuivre
1,457FollowersSuivre
339AbonnésSouscrire
0/5 (0 Reviews)