Jeudi , 17 avril 2014
Accueil > A la Une > Les inondations en Thaïlande ont coûté 12 milliards de dollars aux assureurs

Les inondations en Thaïlande ont coûté 12 milliards de dollars aux assureurs



style="display:inline-block;width:336px;height:280px"
data-ad-client="ca-pub-1597749668361475"
data-ad-slot="4557973802">

L’année dernière, les dommages économiques les plus élevés de l’histoire, soit 370 milliards USD, ont été enregistrés. Bien qu’il ait enregistré le deuxième plus haut niveau de dommages assurés jamais atteint, soit 116 milliards USD, le secteur de l’assurance a bien surmonté l’année. 2011 marque aussi un record historique pour les dommages assurés consécutifs aux séismes, à hauteur de 49 milliards USD.

Les inondations de 2011 en Thaïlande ont provoqué les dommages assurés les plus élevés de l’histoire pour un événement unique, soit 12 milliards USD.

Selon la dernière étude sigma de Swiss Re, les catastrophes naturelles et techniques ont causé des dommages économiques sans précédent en 2011, soit 370 milliards USD. Malgré les énormes dommages assurés de 116 milliards USD (une hausse de 142 % par rapport à l’année précédente), suite aux pertes record résultant des séismes et des inondations, le secteur de l’assurance a bien résisté et joué un rôle clé dans la gestion des risques et le financement postcatastrophe.

2011, l’année des dommages économiques les plus élevés jamais enregistrés

Trafic Bangkok inondations

Les inondations de 2011 en Thaïlande ont provoqué les dommages assurés les plus élevés de l'histoire pour un événement unique, soit 12 milliards USD

En 2011, on estime à 370 milliards USD les dommages économiques totaux (assurés et non assurés) supportés par la société à la suite de catastrophes, contre 226 milliards USD en 2010. Le séisme au Japon, le plus important jamais enregistré par le pays en termes de magnitude, représente 57 % des dommages économiques de 2011. Les dommages assurés résultant de catastrophes naturelles sont évalués à 110 milliards USD, tandis que ceux résultant de catastrophes techniques sont évalués à 6 milliards USD, ce qui fait de 2011 la deuxième année la plus coûteuse de l’histoire pour le secteur de l’assurance.

Selon Kurt Karl, économiste en chef de Swiss Re,

« l’année dernière, des catastrophes extraordinaires et dévastatrices ont été recensées. Les séismes au Japon, en Nouvelle-Zélande et en Turquie, ainsi que les inondations en Australie et en Thaïlande ont été d’une ampleur inégalée. Ces événements ont dévasté des régions entières, mais aussi coûté la vie à des milliers de personnes.

Cependant, deux tiers de ce montant colossal de 370 milliards USD de dommages économiques seront supportés par les sociétés, les gouvernements, les organisations d’aide, et en fin de compte les contribuables, ce qui montre l’important déficit de couverture d’assurance dans le monde »

Un montant record des dommages assurés liés à des séismes

En raison de la magnitude extrême de l’événement, le séisme au Japon (Mw 9,0) devrait coûter environ 35 milliards USD aux assureurs, ce qui en fait le séisme le plus coûteux jamais enregistré. « Etant donné que la couverture d’assurance séisme au Japon est très faible, en particulier pour les bâtiments commerciaux, le secteur de l’assurance ne supportera que 17 % du total des dommages.

Si le Japon avait été davantage assuré, 2011 aurait certainement été l’année la plus coûteuse également en termes de dommages assurés », indique Lucia Bevere, analyste des données catastrophes senior chez Swiss Re et co-auteur de l’étude. En Nouvelle-Zélande, où la pénétration de l’assurance séisme est élevée, en particulier pour les immeubles résidentiels, le séisme (Mw 6,3) de février − le troisième séisme le plus coûteux de l’histoire − a occasionné des dommages assurés de 12 milliards USD, couvrant 80 % des dommages économiques.

Les dommages liés à des inondations sans précédent

Les inondations en Australie, la pire catastrophe naturelle qu’ait connue le pays en termes de dommages, ont provoqué plus de 2 milliards USD de pertes assurées. Toutefois, avec 12 milliards USD, les dommages assurés résultant de l’inondation en Thaïlande sont les plus élevés de tous les temps pour une inondation fluviale.

« Les dommages consécutifs aux inondations peuvent être tout aussi colossaux que ceux liés à un séisme ou une tempête. L’inondation en Thaïlande nous rappelle malheureusement que, compte tenu du risque élevé d’inondation dans de nombreux pays, d’autres parties du globe pourraient être exposées à des dommages similaires voire plus importants »,

déclare Jens Mehlhorn, responsable «Péril inondation » chez Swiss Re et co-auteur de l’étude. Une saison des ouragans clémente limite les dommages assurés, par ailleurs élevés, aux Etats-Unis En plus des séismes et des inondations, une saison de tornades sans précédent aux Etats-Unis a engendré plus de 25 milliards USD de dommages assurés.

« Malgré les tornades exceptionnelles et l’ouragan Irene, une saison des ouragans relativement clémente a permis aux dommages assurés aux Etats-Unis de demeurer inférieurs à ceux enregistrés lors de l’année record 2005, lorsque les ouragans Katrina, Wilma et Rita avaient représenté la majeure partie des 123 milliards USD de dommages de l’année à l’échelle mondiale »,

poursuit Lucia Bevere

A propos de Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est intallée à Bangkok depuis 2007. Elle comprend un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires en provenance d'écoles de journalisme et de communication.
Paris CDG_BKK Image 728x90