Jeudi , 24 avril 2014
Accueil > Culture > Livres > « La nuit pacifique » de Pierre Stasse

« La nuit pacifique » de Pierre Stasse



style="display:inline-block;width:336px;height:280px"
data-ad-client="ca-pub-1597749668361475"
data-ad-slot="4557973802">

Pierre Stasse raconte dans son livre « La nuit pacifique » l’histoire d’un français, Hadrien Verneuil, venu vivre à Bangkok pour diriger une société de retouches photographiques.

En apparence Hadrien mène la vie ordinaire d’un expatrié en Thaïlande : il traîne dans les pubs où il rencontre une jeune thaïlandaise, ou se découvre une passion pour le Muay Thai (boxe thaïlandaise).

Bangkok n’apaisait rien..

Mais petit à petit le lecteur va découvrir un aspect plus sombre de la personnalité d’ Hadrien : il ne se contente pas de retoucher les photos pour rendre la peau des modèles plus blanche, mais trafique aussi des photos prises par la police pour faire disparaître des saisies de drogues. Il est aussi hanté par un désir de vengeance : retrouver l’homme responsable de la mort de sa soeur Cécile il y a vingt ans.

lanuitpacifique

Mais cette quête de vengeance est-elle vraiment légitime ? Ou bien est-elle un prétexte pour dissimuler une autre vérité enfouie sur les véritables liens qui unissaient Hadrien à Cécile. Pierre Stasse sème tout au long de son récit haletant des indices qui conduisent le lecteur à s’interroger sur les véritables motivations d’Hadrien. Est-il sincère ou bien mythomane ? Jusqu’au bout l’auteur entretient le doute et égare le lecteur dans un labyrinthe de conjectures psychopathologiques.

Hadrien ment au public en retouchant ses photographies pour donner l’image d’un monde idéal, parfait, il se ment à lui-même quand à la mystérieuse mort de sa sœur survenue vingt ans plus tôt, et il triche en aidant la police thaïlandaise à effacer des preuves.

Une passion devenue un métier, puis un exutoire, sa façon à lui d’effacer ce dont on ne veut plus se souvenir, de travestir la réalité, de la recréer.

Lors de sa quête de vérité sur les circonstances étranges de la disparition de sa sœur, Hadrien est accompagné par son associé, Vichaï, un thaïlandais corrompu et attiré par l’argent facile, voulant s’associer à un député amoureux de sa femme délaissée et alcoolique.

Vichaï est en colère contre le peuple thaïlandais qui ne comprend pas que les plus gros problèmes à traiter en urgence sont les attaques des insurgés dans le sud du pays. Comme Hadrien, la Thaïlande refuse de reconnaître une réalité morbide : celle d’un pays déchiré par un conflit qui a fait plus de 5000 morts.

Hadrien croise également le chemin d’un médecin, un psychiatre qui aide les victimes d’attaques terroristes du sud et qui serait le meurtrier de sa sœur. Le passé refait alors surface, et la réalité est toute autre.

En toile de fond l’auteur évoque les dessous de la Thaïlande, ce que l’on ne voit pas sur les cartes postales magnifiques montrant des plages paradisiaques aux palmiers, à l’eau turquoise et au sable fin. Soucieux du détail et utilisant les mots précis, il y décrit plutôt les côtés sombres du pays, les attaques et la violence dans le sud, la prostitution, la corruption, la drogue, les prisons, la torture, la pollution, etc…

La galerie de personnages est captivante et les personnages principaux sont charismatiques. Le texte est rythmé et le scénario est haletant et original entraînant un dénouement surprenant.

Pierre Stasse est un écrivain français de 27 ans. Ancien étudiant de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris puis devenu avocat, il est auteur de trois ouvrages publiés aux éditions Flammarion (Les restes de Jean-Jacques en 2009, Hôtel Argentina en 2011 et La nuit Pacifique en janvier 2013).

« La nuit pacifique » de Pierre Stasse, publié aux éditions Flammarion est disponible à la librairie Carnets d’Asie à l’Alliance française de Bangkok. et sur Amazon.fr

Commentaire de l’éditeur

La nuit pacifique
Derrière la Thaïlande du sourire, des plages et des massages, il existe une Thaïlande noire, violente, où la drogue est répandue et l’emprisonnement aisé. La corruption y est reine et les tensions religieuses embrasent des régions entières. Dans ces provinces, l’armée a pour mission d’étouffer la montée d’un islam jugé inférieur par les dirigeants majoritairement bouddhistes, une mission qui, en quelques années, a causé des milliers de morts… Le narrateur de ce roman, un Français, vit à Bangkok où il dirige une société de retouches photographiques.

Chaque jour, il manipule des photos publicitaires mais également politiques, donc sensibles. Alors qu’il se retrouve plongé, en raison de son métier, dans la violence du pays, un drame intime, survenu pendant son enfance, resurgit vingt ans après et mêle une vengeance personnelle à la noirceur de Bangkok. Un grand roman, furieux et captivant, qui s’éloigne des cartes postales pour mieux sonder les mensonges d’un pays et nous entraîner sur les chemins détournés de la vérité.

A propos de Coralie Taschot

Paris CDG_BKK Image 728x90