La Thaïlande prise en otage

La Thaïlande prise en otage

par -
2
Paradoxalement l'élimination de Sae Deng pourrait permettre une reprise des négociations en affaiblissant la fraction extrémiste de l'UDD
PARTAGES

Un général rebelle abattu en plein centre de Bangkok par un sniper, un quartier entier assiégé par l'armée, des ambassades fermées qui conseillent à leurs ressortissants d'éviter de voyager ou de se déplacer, des journalistes qui travaillent en gilet pare balles : certains quartiers de Bangkok ont un petit air de Bosnie dans les années 90 ces derniers jours.

Peu importe que les troubles soient désormais circonscrits à un quartier de Bangkok dont la surface ne dépasse pas quelques kilomètres carrés, et ne concerne plus que quelques milliers d’irréductibles : le prisme médiatique a renvoyé dans le monde entier l’image d’un pays déchiré par un conflit violent et apparemment sans issue.

L'image d'un pays violent

L'exécution du général rebelle "Sae Deng" par des tireurs d'élite pourrait paradoxalement rendre une sortie de crise négociée plus facile, car elle affaiblit considérablement la fraction extrémiste et pro-communiste des chemises rouges. Cette fraction a torpillé les négociations autour du plan de réconciliation du gouvernement, d'abord  en temporisant l'évacuation du quartier retranché de Radjprasong, puis en rajoutant sans cesse de nouvelles conditions absurdes et matériellement impossibles à satisfaire dans un délai raisonnable.

Paradoxalement l'élimination de Sae Deng pourrait permettre une reprise des négociations en affaiblissant la fraction extrémiste de l'UDD

Les dirigeants de l'UDD (dont les plus avisés ont déjà rompu avec leur organisation comme Veera Musikhapong ) ont sciemment fait échouer un plan de sortie de crise qui aurait aboutit à une solution pacifique et à des élections.

Davantage que le mépris qu'ils ont pour leur pays, ils ont démontré le mépris qu'ils ont pour les gens qu'ils sont censés représenter, mettant en danger la vie de milliers de personnes innocentes, maintenant prises au piège.

Tous les Thaïlandais sont depuis des mois, otages d'une situation que pour la plupart ils n'ont pas voulu, quelque soit la couleur de leur chemise. Mais les conséquences économiques, même si elles sont à prendre au sérieux, pourront être surmontées à long terme.

Des civils comme bouclier humain

En revanche les vies perdues, ou gâchées pour toujours par des blessures graves, sont perdues pour toujours. La direction actuelle de l'UDD a maintenant fait preuve de sa totale incompétence : sa seule véritable ligne de conduite est la démagogie dans ce qu'elle a de plus lamentable. Une attitude irresponsable à l'égard de ceux qui les suivent, dont les intentions sont sincères, et qui défendent des revendications légitimes.

Les responsables politiques de l'UDD sont maintenant au bout du rouleau, ayant constamment joué sur tous les tableaux : professant la non violence et la défense de la démocratie contre la dictature, tout en abritant des terroristes parmi eux utilisant des civils comme bouclier humain.

Sans rire, les dirigeants de l'UDD utilisent la stratégie du Hamas tout en arborant des tee shirts de Gandhi.

Leurs sbires ont fait feu à balles réelles sur des militaires qui ont riposté, provoquant des morts innocents qui étaient venus manifester pacifiquement pour la plupart,  et ils réclament maintenant l'inculpation du vice Premier ministre pour militer contre le "double standard" dans la justice.

Avant de réclamer la fin du "double standard" il serait peut être bon de mettre fin au double langage et à la manipulation. Mais qu'attendre de dirigeants qui ont commencé leur mobilisation en diffusant en boucle des enregistrements truqués du Premier ministre appelant à la violence dans la répression ?

Le leader de l'UDD Jatuporn Prompan au moment de son arrestation, et vetu d'un tee shirt à l'effigie de Ghandi
Le leader de l'UDD Jatuporn Prompan au moment de son arrestation, et vetu d'un tee shirt à l'effigie de Gandhi

Dans quel pays au monde autorise t'on une manifestation de six semaines en plein centre de la capitale, encadrée par un milice armée de lance grenades, et de fusils d'assaut ?

S'il s'agit d'une dictature sanguinaire, comme la propagande de l'UDD décrit quotidiennement le gouvernement d'Abhisit, alors je souhaite à beaucoup de pays dans le monde de vivre avec ce genre de dictature comme forme de gouvernement.

Les dictateurs ne sont pas toujours là où on les attends, et les clowns tristes qui ont pris la direction de  l'UDD et imposé une  "ligne dure", doivent maintenant faire face à la réalité. La Thaïlande n'est pas une dictature sanglante, ni la Russie des années 20. Abhisit n'est pas Pinochet même s'il na pas été élu directement par le suffrage universel.

Jatuporn n'a pas l'envergure d'un Lénine, ni Sae Deng celle d'un Trotsky. La surenchère verbale et la démagogie ne peuvent pas éternellement tenir lieu de programme politique, et il est un peu tard pour remballer le béret du Che et le remplacer par un baton de pèlerin. Il est maintenant temps pour les responsables de l'UDD d'envisager une reddition pure et simple et sans conditions farfelues, comme ils s'étaient d'ailleurs engagé à le faire pour le 15 mai.

L'heure des comptes a sonné et les dirigeants des "chemises rouges" peuvent encore quitter la scène la tête haute sans se transformer eux mêmes en dictateurs, et sans imposer à une foule innocente d'autres sacrifices inutiles et la poursuite d'une partie perdue d'avance.

Olivier Languepin

25 COMMENTS

  1. Tout à fait d’accord ! Merci Olivier pour cet article. Il y avait possibilité de sortir la tête haute pour chaque partie, mais les extrémistes des chemises rouges ne veulent pas s’arrêter là. Ils cherchent l’affrontement ultime, la guerre civile, mais elle n’aura pas lieu. 

  2. Totalement d’accord avec l’auteur de l’article. Les dirigeants des chemises rouges sont ou bien des arrivistes cyniques et sans scrupule ou bien des demi-fous sociopathes archéo-bolchéviques. Qui a envie de leur rêve castriste d’une Thaïlande rouge et républicaine ? Réveillez-vous les gars ! La guerre d’Espagne est terminée depuis longtemps et Castro et le Che ne sont plus les bienvenus.

  3. Tout les medias de l opposition sont coupes et interdits.L armee assassine des hommes pas, recommandables certe,en pleine rue et on voudrait soutenir que la Thailande n est pas une dictature.Olivier,tu as pris un coup de chaleur(c est normal avec 40o a BKK).Les rouges n ont pas accepte le plan car ils n ont pas confiance en Abisit et son parti.Du style Abisit signe le plan ensuite il demissionne,un autre membre de son parti devient PM et romp le contrat car il ne l a pas signe(lui!)retour a la case depart avec une modif de la constitution qui protegera le gouvernement Abisit de la Justice(affaire du 10 avril 2010).Les rouges sont floues mais ils n ont plus de Leaders depuis longtemps(ils sont tous en prison ou pire,,,)

  4. C’est quoi que des conditions absurdes :
    – fixer une date précise pour la dissolution de la Chambre basse ?
    – mettre fin à l’État d’urgence, à la censure, à la répression au nom du crime de lèse-majesté ?
    – poursuivre ceux qui ont ordonné de tirer sur une foule désarmée ?

    L’auteur trouve normal « d’exécuter » un opposant politique ?
    « L’heure des comptes a sonné et les dirigeants des Chemises rouges (une majuscule SVP) peuvent encore quitter la scène la tête haute sans se transformer eux mêmes en dictateurs, et sans imposer à une foule innocente d’autres sacrifices inutiles et la poursuite d’une partie perdue d’avance. »
    La partie est perdu d’avance face à l’armée, comme elle l’était en 1940 pour les résistants et comme elle l’est aujourd’hui pour les Birmans, pour les Tibétains, pour les Chinois…
    Peuples restez esclaves, la partie est perdue d’avance comme en Union Soviètique avant la chute du mur…
    Mourir debout plutôt que vivre à genoux…

  5. Bravo, enfin un journaliste qui, en une page, peut résumer ce qui ce passe.
    n’étant pas journaliste, j’ai, depuis le début, fais des articles ( certes minable) mais disant exactement cela, et j’avais prédis la tactique des ces communistes plus près des khmers rouge, que de des communistes d’Espagne
    j’ai il y a des semaines été voir les chemises rouge et j’ai vu leur leaders surtout ceux habillé en noir en pleine préparation para militaire et avec déjà envi d’en découdre avec leurs armes, il n’y pas besoin d’être un journaliste international pour avoir vu et entendu cela, et j’ai vu aussi que les chef militaires avait comprit que cela serait une guérilla urbaine, et donc ont changés leurs tactiques,’ et qui ont bien debuté par élimination (professionnelle) de ce nouveau PolPot, chef de l’armé rouge thaïlandaise.

    J’ajoute que j’ai vu massacré hier des policiers et soldats, qui remmenait leurs camions, (vide) et qui ont été massacré par les red short , alors qu’ils auraient t pu utilisée leurs arme pour se défendre,et n’avoir aucune blessure, les sauvages agresseurs ont été photographier j’espère qu’il seront pris et condamnée a de longues peines de prison
    bravo a ces Brave soldats et policiers, qui non pas le gout du meurtre ce sont des héros….
    bravo Mr Languepin

  6. • Today Mr Taskin said i is afraid to be shooting
    Thailand doesn’t have the infrastructure to assassinate anybody outside Thailand! It also doesn’t have a policy of killing failed politicians, only reporters and people who fight for human rights. Taksin had a bad record, maybe the worst when it came to silencing any voices who spoke out against him. He used courts, or worse, a name would be added to the « Hit List » of so called drug offenders who would then be ambushed and killed.

    In most cases families were never notified, the bodies vanished. He can’t compare himself with Nelson Mandela, or Neru, this is a big insult to the heroic Mandela. Some people believe that Taksin cared for the north, he doesn’t care about anybody! He only made his family and friends richer, and got rid of his enemies. At best he should be compared to a Feudal Lord! Not a leader of justice or democracy
    thanks lot Mr Languepin

  7. Sawatdikhap Olivier, bien sûr, et Thaksin a renvoyé en Birmanie les Mon réfugiés dans des camps en Thaïlande en les faisant bombarder par cette même armée. Et le Premier ministre des rouges était l’auteur du massacre des paysans et des étudiants en 1976 à Bangkok. Pourtant les provocateurs et les excités sont toujours présents dans ces mouvements de masse. Mais envoyer l’armée contre des manifestants, même équipés de machins artisanaux (des autonomes ?), cela mène forcément au bain de sang. En France on a les CRS, ils ont été inventés pour disperser ce type de manifestations (en 1947 les mineurs et les cheminots communistes qui n’étaient pas des mous du bide).

  8. Article passionné, ca se voit. C’est bien mais comme dit jean-Pat, un peu d’objectivité et de retenue que diable. C’est vite écris et ça manque de vue d’ensemble. Vous n’avez pas la science infuse et votre article est totalement d’une mentalité franco-européenne. De quel droit donnez vous des leçons historico-politiques…? Je vous sens à bout de nerf.

  9. Ce n’est pas du journalisme que vous faites, mais de la propagande pour le gouvernement ! Je ne m’en plaindrais pas trop, puisque je suis personnellement anti rouge. Cependant avec votre article qui manque cruellement d’arguments factuels objectifs, vous faîtes du tord à votre cause. Et puis ça en devient ridicule quand vous traitez les rouges de communistes ! Mais ou diable avez-vous donc été chercher des ânerie pareilles ? Je conseille vivement à vos lecteurs d’adhérer à d’autres sources plus fiables, car vos dérapages risquent de les égarer. Par exemple est paru aujourd’hui, une excellente analyse dans le Bangkok Post qui tombe pas dans le ridicule, car elle est objective et basée sur des faits, rien que des faits réels voir le lien ci-après ou taper bangkokpost.com

    http://www.bangkokpost.com/opinion/opinion/37395/put-an-end-to-this-rebellion

    • Il est bien sûr un peu tard pour m’en apercevoir, mais je tiens néanmoins à signaler que le commentaire du 17 mai 2010 à 01:10 n’est pas de moi.
      Mon « identité » semble avoir été usurpée! En effet, ce qui est dit dans ce commentaire ne correspond absolument pas à mon opinion sur cet article que je trouve au contraire excellent.
      D’ailleurs, si j’avais émis l’opinion postée par ce faux Syned, j’aurais été en contradiction totale avec tous les autres posts que j’ai laissés à la suite d’ articles sur le même sujet.
      En attendant, bonjour la lâcheté! C’est pitoyable…
      Signé: Le vrai SYNED

  10. La pourriture choisi bien ses commentateurs, presque tous aussi anti communistes et imbéciles qu’Olivier Languepin. Voici les Chemises Rouges assimilées au Kmers rouges, au républicains espagnols, au castristes…
    Ça pue le fumier nazi chez ces gens là !

  11. Certes l’article est passionné, mais honnêtement le chroniqueur du Bkk post, dont j’ai pu lire quelques articles déjà, n’est pas si ‘objectif’ que ça.
    Exemple (je ne vais pas chercher loin, simplement dans le lien que vous donnez) :
    « The UDD is screaming:  »Now! Now! Now! Prime Minister resign now! » Thaksin Shinawatra is crying:  »Me! Me! Me! I want my power back! » That’s not democracy. That’s a child that needs to be put across the lap for a good spanking. »
    Sans commentaire (et pourtant je suis d’accord!).

    De plus, la vraie « mentalité franco-européenne » est flagrante lorsqu’il s’agit de cracher sur 1 article écrit alors que depuis des mois ce site relaie des informations de façon fiable, large et équilibrée.
    Mais bon, c’est une habitude bien française que d’être à l’affut du moindre écart à la Théorie (du journalisme dans le cas présent) pour lancer la vindicte et défourrailler à tout va.

    Et en même temps ça montre que la Thailande est bien quelque chose qui touche à coeur l’auteur, ce qui fait du bien car honnêtement j’en ai marre de lire des articles avec des balais dans les fesses qui sont incapables de dire que certains personnages font objectivement des conneries, sous couvert du « noble journalisme » qui, s’il n’est pas empêtré dans des analyses de 150 pages l’est dans la langue de bois (voire les 2).

    Restez comme vous êtes, M Languepin. Cela dit un massage peut vous faire du bien 😉

  12. Pcpc vos arguments sont valables. Je les ai compris. Cela dit, je parlais d’une APPROCHE de la situation bien trop franco-européenne du fait que mon épouse (thalandaïse de surcroit) et moi, ne sommes pas du tout d’accord sur les rapprochements trop faciles et trop lourds que fait l’auteur : « Sans rire, les dirigeants de l’UDD utilisent la stratégie du Hamas tout en arborant des tee shirts de Gandhi » Quelle brillante analyse. « Abhisit n’est pas Pinochet même s’il na pas été élu directement par le suffrage universel » C’est pas du tout le moment de comparer l’incomparable. Vous trouvez ca démocratique et acceptable? L’élite qui joue au jeu du pouvoir, militaires, politiques, monarchiques…. Tous craintifs pour leurs personne mais la Thaïlande en attendant elle est gentillement foutue. A se demander pourquoi les rouges se mobilisent et battent? Et « le béret du Che » c’est tiré histoire drôle ou quoi.

  13. Nicolas, je vois bien ce que vous voulez dire et je pense qu’on est d’accord qu’il y a eu des excès dans le ton employé.

    Mais je dois quand même dire que les T-shirts de Gandhi, faut arrêter, le pauvre doit s’en retourner dans sa tombe, c’est comme les tshirts du Che vendus à Carrefour, c’est totalement à coté de la plaque, de la part de soi-disant LEADERS (qui sont censés être + intelligents que la moyenne) ! Mais ils ont tellement forcé, persévéré dans la fumisterie, la démagogie, l’hypocrisie, et ils font encore les fiers, c’est désolant.
    De toutes façons cela ne fait que renforcer mon impression que j’ai depuis le début, un mouvement de cette ampleur avec 10-15 ‘leaders’? Alors que tout le reste de l’organisation est parfaitement pyramidal? Une pyramide à 10 têtes ça n’existe pas, ça ne peut pas exister, le vrai chef est clairement Thaksin, ya pas de magie. Financements, gesticulations dans la presse (autant se payer des interviews, tant qu’on y est), les ‘leaders’ n’ayant pas de prise sur leurs propres ‘troupes’, négociations qui capotent alors que tout était là, la liste est longue.

    Et dire que l’autre vient dire « REDOUTER » que ça ne tourne à la guérilla…. j’en peux plus de ce type.

    • Au départ il y a une cause juste : rétablir une démocratie en Thaïlande, alors qu’un coup d’Etat militaire a renversé un gouvernement élu en 2006. A l’arrivée une poignée de dirigeants ambitieux et haineux, manipulés par un milliardaire en exil dont la seule motivation est la défense de ses intérêts personnels à n’importe quel prix.

  14. Pcpc, j’avais tellement entendu de bien sur Taksin à l’époque… Le coup des militaires on en plus renforcé mon attachement pour lui. Sûrement qu’il est blindé financièrement, corrompu (comme tous les autres) et avide de pouvoir… Sûr que ca lui a joué des tours. Mais ses initiatives (modernisation du pays, développement de l’économie libérale, ouverture des marchés, subventions, enseignement) envers les plus démunis (paysans, indépendants, employés), m’avais beaucoup fait envie. Sans blague il aurait transformé la Thailande et redonné un coup de fouet au niveau de vie. Malheureusement ca a très mal fini pour ses Partisans, qui rêvaient d’une évolution, d’améliorations. Et on oublie un peu le rôle caché du pouvoir « le vrai » c’est à dire les héritiers du trône… Sans parler cette puissante Dame qui agit dans l’ombre et qui inquiète beaucoup de Thailandais!!! Je vous le dit Pcpc, je suis très triste de ce qui se passe, c’est du gâchis, à croire que je je comprends plus rien. Même mon épouse me dit qu’il n’y a rien à comprendre… Tout ce que je souhaite et de tout mon cœur c’est que plus jamais de telles violences resurgissent et qu’une certaine stabilité revienne.

  15. Cet article a déclenché un certain nombre de réactions, et c’est normal. Il ne prétend pas à l’objectivité et c’est pour cela qu’il a été publié dans la catégorie « Edito » qui contient souvent des papiers exprimant une analyse et un point de vue au delà de l’actualité brute.

  16. Nicolas, en effet il y a quelques années (enfin ~10 ans quand même) alors que j’y étais encore, surtout à ses débuts, effectivement TS jouissait d’une certaine aura positive générale. Moi-même étant trop jeune pour m’y intéresser vraiment, c’est surtout via mes parents que les échos positifs venaient. Puis au bout de quelques temps, il semble que son caractère ait pris le dessus, au point que Berlusconi lui-même passe pour un amateur à côté. Bref, sans aller faire la psychanalyse du type, c’est bel et bien sa personnalité qui m’a dégouté. OUI il a favorisé les plus pauvres (mais pas tout seul non plus, faut pas exagérer), mais POURQUOI, en réalité? L’option « philanthrope » a depuis longtemps été siphonnée. Alors quoi, lorsque je le vois prononcer des discours larmoyants sur son amour de son pays, de ses compatriotes, etc etc., et qu’il manipule admirablement des hommes et femmes qui eux sont réellement dans la merde, je ne peux tout simplement pas le supporter (dans tous les sens du terme). C’est la caricature de l’homme d’affaires, point barre.
    Concernant la « puissante Dame », je ne suis pas plus rassuré que vous. A vrai dire, j’ai franchement peur de ce qui pourra se passer une fois le « Père » de la nation parti… le peuple est-il prêt à s’auto gérer par le dialogue? Au vu des derniers évènements, rien n’est moins sûr (tout le monde, rouges et jaunes, en appelle au Roi comme à papa/maman), et je suis terriblement attristé de voir en fumée ces lieux où j’ai grandi. Mais en espérant très fort que ce soit pour le meilleur…

  17. Pcpc on se comprends alors c’est bien. Bon débat. Ma femme me répète sans cesse que la « Dame » est mêlée dans de bizarres business, qu’elle est, au contraire d’une « Elizabeth », la cheffe de l’armée, comme l’indique les décorations « discrètes » qu’elle arbore. …/…
    J’angoisse un peu à vrai dire. Depuis ma petite Suisse natale j’ai beaucoup d’inquiétude pour un pays avec lequel nous avons une amitié spéciale et très proche avec SM le Roi. On se sens très impliqués sans l’être vraiment au fonds. Maintenant que le calme est théoriquement revenu, de grands enjeux cruciaux sont encore à venir. La politique c’est une chose mais le trône en est une autre. Seront ils comme vous le dites capables de vivrent ( s’entendre ) ensemble. J’aime la Thailande et les Thailandais, je souhaite vraiment le meilleur à ce formidable peuple.

    • Le probleme reste essentiellement Thaksin qui subventionne largement les rouges et leurs manifs. Mais la nomination d’une nouvelle responsable plus moderee a la tete du mouvement est un signe encourageant, peut etre le signe que l’UDD prend ses distances avec Thaksin

  18. Il est bien sûr un peu tard pour m’en apercevoir, mais je tiens néanmoins à signaler que le commentaire du 17 mai 2010 à 01:10 n’est pas de moi.
    Mon « identité » semble avoir été usurpée! En effet, ce qui est dit dans ce commentaire ne correspond absolument pas à mon opinion sur cet article que je trouve au contraire excellent.
    D’ailleurs, si j’avais émis l’opinion postée par ce faux Syned, j’aurais été en contradiction totale avec tous les autres posts que j’ai laissés à la suite d’ articles sur le même sujet.
    En attendant, bonjour la lâcheté! C’est pitoyable…