Mardi , 21 octobre 2014
Accueil > Actu > La Thaïlande et Thaksin : chronologie des principaux événements

La Thaïlande et Thaksin : chronologie des principaux événements



style="display:inline-block;width:336px;height:280px"
data-ad-client="ca-pub-1597749668361475"
data-ad-slot="4557973802">

A quelques heures du verdict de la Cour suprême thaïlandaise, qui doit décider si tout ou une partie de la fortune de Thaksin Shinawatra sera saisie, la Thaïlande retient son souffle. La fortune de M.Thaksin en Thaïlande, estimée à 76,6 milliards de bahts (1.8 milliards d’euros), a été mise sous séquestre après le coup d’Etat militaire de septembre 2006 car Thaksin et plusieurs de ses proches sont accusés d’abus de pouvoir.

Quelque soit le résultat délivré par le tribunal, il marquera sans doute une étape importante dans la vie d’un homme politique qui reste très présent dans la vie politique de son pays, même plus de trois ans après son éviction par un coup d’Etat. Juridiquement la confiscation des avoirs de Thaksin est possible. Mais  sur les trois dernières élections, les gouvernements élus ont à chaque fois été démis de leurs fonctions par un ensemble conjugué de manifestations, de pression militaire, et de décisions prises par les tribunaux. Le tribunal sera donc peut-être sensible à la situation politique, même si les « chemises rouges » ont déjà annoncé qu’ils continueront leur mouvement quelque soit le résultat donné par la justice.

La Une du Bangkok Post, qui résume bien l'état d'esprit ambiant dans l'attente du verdict de la Cour Suprême

Malgré ses erreurs et ses nombreux excès, Thaksin a parfaitement compris où se situe le problème de la Thaïlande et l’a exploité avec beaucoup d’habileté  pour construire sa carrière d’homme politique. Entre 2001 et 2006 Thaksin a réveillé l’électorat rural jusqu’alors délaissé par les élites traditionnelles, qui se sent maintenant partie prenante à l’avenir de la Thaïlande. Ces sections trop souvent négligées de l’électorat sont devenues des intervenants clés au cours des années Thaksin. Leur conscience politique s’est éveillée de façon irréversible, et après avoir imposé leur participation dans le système, ils ne veulent plus retomber dans l’oubli.

Thaksin : chronologie des principaux faits marquants

Février 2001 – Thaksin Shinawatra, magnat des télécommunications, devient Premier ministre. Son parti le Thai Rak Thai remporte une victoire électorale de grande envergure.

Août 2001 : La Cour constitutionnelle prononce l’acquittement de Thaksin, accusé de dissimuler des actifs, alors qu’il était ministre en 1997-98. Une condamnation l’ aurait démis de ses fonctions.

Février 2005 : Thaksin remporte largement les élections pour un deuxième mandat

Février 2006 : Des manifestations accusant Thaksin de corruption et d’abus de pouvoir attirent des dizaines de milliers de personnes. Thaksin dissout le Parlement et organise de nouvelles élections, qui sont boycottées par l’opposition.

Avril 2006 : Le parti de M. Thaksin remporte 57 % des suffrages aux élections législatives,  qui seront par la suite annulées par les tribunaux.

19 septembre 2006 : L’armée prend le pouvoir avec un coup d’État militaire sans effusion de sang alors que Thaksin Shinawatra est à l’étranger, et met en place un gouvernement intérimaire.

Mai 2007: Le parti de M. Thaksin est dissous par un tribunal pour des violations de la loi électorale, et 110 dirigeants de son parti sont interdits de politique pendant cinq ans.

Décembre 2007 - Le PPP (The People’s Power Party), une reconstitution du TRT (Thai Rak Thai), le parti dissous de M. Thaksin, remporte facilement les élections générales et dirige un gouvernement de coalition avec  Samak Sundaravej comme Premier ministre.

Février 2008: Thaksin est accueilli par ses supporters à son retour d’exil.

Mai 2008 – L’Alliance populaire pour la démocratie (PAD), qui comprend des gens issus du monde des affaires, des classes moyennes, et des monarchistes, lancent des manifestations contre Samak, l’accusant d’être une marionnette de Thaksin.

Juillet 2008: L’épouse de M. Thaksin, Pojaman, son frère et sa secrétaire sont reconnus coupables de fraude fiscale. Elle est condamnée à trois ans de prison avec sursis et libérée sous caution.

26 août 2008 – Des dizaines de milliers de manifestants de la PAD (People Alliance for Democracy, ou Chemises jaunes) occupent les bureaux du Gouvernement (Government House), forcant le Premier ministre à déménager.

9 septembre 2008 – Samak est démis de ses fonctions de Premier Ministre à la suite d’une décision de justice estimant que son apparition dans une émission culinaire télévisée constituait un conflit d’intérêt.

Somchai Wongsawat

Somchai Wongsawat, beau frère de Thaksin et éphémère Premier ministre

17 septembre 2008 – Le Parlement élit au poste de Premier ministre Somchai Wongsawat, le beau frère de Thaksin. Les manifestants considèrent également Somchai comme une marionnette de Thaksin Shinawatra et décident de prolonger l’occupation des bureaux du premier ministre jusqu’à ce qu’il quitte ses fonctions.

7 octobre 2008 – La police et les manifestants s’affrontent après que les autorités essaient de dégager les abords du Parlement occupés par la PAD pour permettre l’accès des élus. Deux personnes sont tuées et des centaines sont blessées. La reine assiste aux obsèques d’une des manifestantes mortellement blessée par la police.

21 octobre 2008 – M. Thaksin, toujours en exil, est condamné à deux ans de prison pour conflit d’intérêt, dans l’affaire d’un achat de terrain au nom de sa femme, Pojaman.

25 novembre 2008 – Les manifestant de la PAD occupent les deux aéroports de Bangkok, entrainant l’arrêt de tous les vols, et le blocage de centaines de milliers de voyageurs.

2 décembre 2008 – Le PPP pro Thaksin, le parti de Somchai Wongsawat, premier ministre en exercice, est reconnu coupable de fraude électorale et est dissout. M. Somchai démissionne de son poste de Premier ministre et est interdit d’activité politique pendant cinq ans. Les manifestants anti-gouvernementaux déclarent la victoire et lèvent le siège des aéroports.

15 décembre 2008 – Le leader de l’opposition démocrate, Abhisit Vejjajiva, est désigné comme Premier ministre par le Parlement, à la suite d’une défection d’un groupe d’élus pro Thaksin.

26 mars 2009 – Les manifestants pro Thaksin de l’UDD (Chemises rouges) et anti-Abhisit entourent le bureau du Premier ministre, exigeant sa démission et de nouvelles élections.

11 avril 2009 – Les manifestants anti-Abhisit de l’UDD envahissent le site du sommet annuel de l’ASEAN à Pattaya, forçant son annulation. Les dirigeants des pays asiatiques invités doivent évacuer la conférence en urgence par hélicoptère et par bateaux.

Les manifestants pro Thaksin sont dispersés par l'armée | photo : Marie Normand

13 avril 2009 – Les Chemises Rouges de l’UDD bloquent les principales artères de Bangkok (mais pas l’aéroport). Des soldats interviennent avec des tirs d’armes automatiques en l’air, et des lancer des gaz lacrymogènes pour dégager les manifestants anti-gouvernement bloquant les carrefours dans la capitale. Au moins deux personnes sont tuées lorsque des combats éclatent entre les manifestants et les résidents.

14 avril 2009 – Les dirigeants de l’UDD appellent à la fin de leurs manifestations, abandonnant leur dernier campement autour du siège du gouvernement. Plusieurs responsables de l’UDD sont placés en garde à vue.

15 septembre 2009 – Le gouvernement thaïlandais approuve l’utilisation de la loi de sécurité spéciale – ou loi de sécurité intérieure – pour prévenir les troubles au cours d’un rassemblement des Chemises rouges pour le troisième anniversaire du coup d’Etat.

26 février 2010: La Cour suprême de Thaïlande doit décider si Thaksin a abusé de son poste de Premier ministre pour constituer sa fortune personnelle, et si ses 2,3 milliards de dollars d’avoirs doivent être confisqués.

A propos de Redaction

La rédaction de thailande-fr est intallée à Bangkok depuis 2007. Elle comprend un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires en provenance d'écoles de journalisme et de communication.